Cornimont – Football : un joueur suspendu 10 matches pour « menaces de mort et insultes »

Dimanche 17 mars 2019 à Cornimont,  le match de championnat de Régionale 3 entre le F.C. Haute-Moselotte et l’A.S. Nomexy-Vincey avait été arrêté prématurément par l’arbitre à la 70ème minute.

Considérant la gravité des faits, « à savoir des menaces de mort proférées envers l’arbitre central », la commission de discipline de la Ligue du Grand Est avait décidé de suspendre par mesure conservatoire un joueur du FC Haute-Moselotte et de transmettre le dossier en procédure d’urgence à un instructeur.

Celui-ci a rendu ses conclusions, la commission de discipline a convoqué à sa réunion du samedi 04 mai 2019 au siège de la Ligue du Grand Est, à Champigneulles, l’ensemble des parties.

Après lecture du rapport d’instruction et audition des personnes présentes,

  • Considérant que le président de Nomexy-Vincey, présent dans la tribune, affirme ne pas avoir entendu les insultes et menaces de mort qu’aurait proférées le joueur,

  • Considérant que les deux arbitres assistants, trop éloignés de l’endroit, affirment n’avoir pu entendre les insultes et menaces de mort qu’aurait proférées le joueur,

  • Considérant que le retour aux vestiaires s’est déroulé sans difficultés,

  • Considérant que l’arbitre n’a déposé qu’une main courante à la gendarmerie et non une plainte comme la gravité des faits rapportés l’aurait justifié,

  • Considérant que le joueur reconnaît lors de son audition qu’il était énervé mais nie farouchement insultes et menaces de mort qu’il aurait adressées à l’arbitre,

  • Considérant que le joueur n’a pas été exclu avant l’arrêt définitif de la rencontre à la 70e minute de jeu,

  • Considérant que l’arbitre confirme devant la commission avoir été l’objet d’insultes et de menaces de mort proférées par le joueur,

  • Considérant l’article 128 des Réglements Généraux de la Fédération Française de Football qui précise que pour l’appréciation des faits, les déclarations des officiels ainsi que celles de toute personne missionnée par les instances pour la rencontre et assurant une fonction officielle au moment des faits, sont retenues jusqu’à preuve du contraire,

  • Considérant que le joueur s’est rendu coupable d’une infraction telle que définie à l’article 8 du Barème disciplinaire annexé aux Règlements Généraux de la Fédération Française de Football et pour laquelle est prévue une sanction de référence de sept (7) matchs de suspension ferme aggravée en vertu de l’article 33 des Règlement particuliers de la Ligue du Grand Est.

Par ces motifs, la commission de discipline a décidé de sanctionner le joueur de dix matchs de suspension ferme, les trois derniers assortis du sursis.

Une amende de 75 € est portée à la charge du club de FC Haute-Moselotte ainsi que différents frais de procédure (328,58 €).

Sur le plan sportif, le match est perdu par pénalité au club du FC Haute-Moselotte au profit de l’AS Nomexy-Vincey.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s