Saint-Etienne-lès-Remiremont – Michel Demange a prévenu Carole Arnould : « Je n’oublie jamais et je pardonne rarement »

Le billet d’humeur de Christiane Thiriat.

« Je n’oublie jamais et je pardonne rarement. Vous aurez droit à la mairie au strict minimum que la loi exige : dans les commissions par exemple ».  C’est par ces mots et par une histoire de « chevauchée fantastique » qui se termine par une « marche funèbre » que s’est tenu le premier discours du maire, qui venait d’être réélu à son poste et qui s’adressait aux élus de la liste d’opposition.

Nous passerons sur les reproches et l’histoire des réseaux sociaux qui ont pourtant largement servi autant aux membres de sa propre équipe, et qui leur servent encore, qu’à celle de l’opposition durant cette période.

Et que dire de l’attaque contre les médias, qui pourtant se contentent, une fois de plus, d’informer tout simplement leurs lecteurs ? Il y aurait beaucoup à s’interroger à ce sujet !

La question posée est la suivante, les médias doivent ils être à la solde de certains élus, et n’écrire que ce qu’ils veulent entendre et surtout laisser paraître ?