Remiremont – Joël Tauzin, un homme de défis !

L’artiste romarimontain Joël Tauzin, réellement atypique, est étonnant à plus d’un titre, ayant passé sa vie à relever des défis, fruits de son intarissable imagination.

Une locomotive à vapeur dans le jardin !

Il y a bien longtemps que les trains ne montent plus à Cornimont puisque la voie ferrée fut fermée en 1989. Et bien, vous me croirez si vous voulez, mais j’ai vu, de mes yeux vu, une locomotive à vapeur dans le jardin de Michel Jeangeorges à la gare de Zainvillers ! En fait, la complicité entre le propriétaire du jardin en question et l’artiste Joël Tauzin a permis de réveiller de vieux souvenirs au temps où les locomotives à vapeur, tirant une kyrielle de wagons, passaient bruyamment en gare de Zainvillers en soufflant et en sifflant.

La période de confinement passée, Joël Tauzin, toujours en quête de défis, proposa à son ami Michel Jeangeorges, de Vagney, d’organiser son potager en plantant certains légumes de telle sorte que d’un point de vue précis sur la Voie verte apparaisse en anamorphose une locomotive à vapeur… d’un autre temps ! Avec un tantinet d’imagination, en vous arrêtant sur la Voie verte à l’endroit précis signalé par un panneau « anamorphose », à proximité de l’ex-gare de Zainvillers, vous découvrirez la locomotive en question avec ses roues composées de salades, sa cabine avec de belles carottes et sa grande cheminée bordée de poireaux. Il fallait tout simplement y avoir pensé !

Le sommet du Crêt de la Neige dans le Jura pour la 105ème fois !

Le 4 Juillet dernier, parti de Remiremont en début d’après-midi, Joël Tauzin dit « Jité », se rend à Lelex dans le Jura pour retrouver un vieil ami. Il est 18 heures 00, lorsqu’équipés de sacs à dos, les deux compères entreprennent pour la 105ème fois la montée permettant d’accéder au sommet du Crêt de la Neige à 1720 m d’altitude. Il est 20 heures 30 lorsqu’ils arrivent au sommet et à 21 heures 00 précises, ils sortent d’un sac à dos une belle tarte aux myrtilles et de l’autre une bouteille de Champagne. Un pari parmi tant d’autres pour Joël Tauzin. Il faut dire que le paysage est magnifique avec le lever de lune en arrière plan de la chaîne du Mont Blanc. Après avoir savouré tartes et Champagne, les deux amis prendront le chemin du retour et Joël Tauzin regagnera la cité des Chanoinesse à 4 heures 00 du matin… il faut le faire !

Une série impressionnante de défis pour un homme ordinaire au destin extraordinaire.

Toute sa vie, Joël Tauzin n’aura cessé de se lancer des défis de toutes sortes mais principalement sportifs. La liste de ses exploits est longue aussi nous relaterons les plus marquants à nos yeux :

  • sept fois champion de Franche Comté de course d’orientation.
  • à 51 ans, champion de France de VTT (vétérans 2) dans le Cantal en 1998.
  • vainqueur des cinq jours de Catalogne en 2000.
  • l’ascension du Mont Blanc en 1989 et en 1996.
  • plusieurs sommets des Alpes à son actif : le Grand Paradis, le Dôme des Ecrins, le Mont Blanc du Tacul…).

Il a également réalisé de belles performances en Ecosse et en Laponie. Rajoutons également qu’il s’est « envoyé en l’air » en une séance de voltige avec la Patrouille Breitling à Dijon en 2019, un saut en chute libre de 4.000 mètres à Annemasse en 2017, une dizaine de fois des séances en parapente dans les Vosges, les Alpes et les Pyrénées.

Rajoutons à son impressionnant palmarès le Marathon en 1983 en 3 heures 08 à Rouffach. Notons aussi qu’il a obtenu son Brevet de Randonneur des Alpes en 1978 en parcourant 252 km en surmontant les cols de la Croix de Fer, du Télégraphe et du Galibier (4.800 mètres de dénivelé positif).

Il a 71 ans lorsqu’il entame seul un circuit à vélo sur trois jours le menant au Mont Ventoux, l’Alpes d’Huez et le fameux col de la Bonette. Mais rien n’arrête Joël Tauzin qui a aussi goûté à la moto de compétition sur le circuit de Ledenon (Nîmes) : cinq tours avec Stéphane Chambon, ancien champion du monde de la spécialité… Impressionnant !

Des tartes aux brimbelles au sommet du Grand Ballon en VTT.

Au risque d’avoir oublié d’autres exploits, nous conclurons cet article par une prouesse peu banale parmi d’autres. En effet, début juin dernier, Joël Tauzin achète deux belles tartes de brimbelles des Vosges à Remiremont et prend sa voiture, à la bonne heure, pour rejoindre le site des Trois Fours entre le col de la Schlucht et le massif du Hohneck.

Là-haut, il décroche le VTT de sa voiture et l’enfourche en prenant soin de bien caler les deux tartes de myrtilles dans son sac à dos. Et le voilà en route pour rejoindre le sommet du Grand Ballon le long de la Route des Crêtes. Pari gagné, il arrive en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire et c’est victorieusement qu’il remet les deux tartes en bonne et due forme à ses amis, gérants de l’établissement du Grand Ballon.

Pour finir, n’oublions pas de souligner qu’il a obtenu son certificat d’Etudes à 12 ans terminant premier du canton. Entre ses qualités d’artiste et sa soif permanente de défis, ce n’est rien de dire que Joël Tauzin est un homme ordinaire au destin extraordinaire qui ne laisse personne indifférent !

J.C B.