Remiremont – Le Club des Mandolines en assemblée générale

C’est à distance, en visioconférence, que s’est tenue cette année l’Assemblée Générale du Club des Mandolines. En effet, en raison de la limitation à 6 du nombre de personnes en réunion publique, et de l’impossibilité d’utiliser leurs locaux municipaux, c’est chacun chez soi, derrière son écran d’ordinateur ou de téléphone, que se sont réunis les membres de l’association, samedi 10 avril à 17 heures.

Après un rapide bilan des activités (très réduites) de l’orchestre et de l’école de musique, et la présentation des comptes pour 2020, ce sont surtout les perspectives de reprise et autres projets qui ont suscité beaucoup d’attention et d’attentes de la part des musiciens.

En effet, même si certains d’entre eux ont sorti plus ou moins régulièrement leur instrument de son étui depuis mars 2020, force est de constater que la motivation et le travail personnel ne sont absolument pas les mêmes que lorsqu’on se retrouve ensemble chaque semaine pour préparer les prochains concerts. La remise en route s’annonce donc délicate : après un an d’arrêt pour certains, elle devra se faire en douceur pour éviter certains problèmes de santé, comme des tendinites, par exemple.

Dans cette optique, Pascal Zaug, le chef d’orchestre, a présenté un dispositif qui permettrait aux mandolinistes, mandolistes, mandoloncellistes, guitaristes et contrebassistes, moyennant l’installation d’un logiciel gratuit (JAMULUS) et l’achat de matériel spécifique, de répéter « ensemble » à distance, en attendant un retour en présentiel.

Parmi les personnalités présentes, le député Christophe Naegelen, et le président du Conseil Départemental des Vosges, François Vannson, n’ont pas manqué de mettre en avant le dynamisme et la forte résilience de l’Association, et de témoigner une fois encore aux membres du Conseil d’Administration ainsi qu’aux musiciens, toute leur bienveillance, les assurant tous deux de tout leur soutien pour leur permettre de reprendre les répétitions au plus vite, et dans les meilleures conditions, en attendant la possibilité d’organiser à nouveau des concerts.

Serge Bubisutti, représentant de la SEAM (Société des Éditeurs et Auteurs de Musique), a quant à lui rappelé que cet organisme pouvait aider financièrement le Club des Mandolines en subventionnant l’achat de partitions musicales.

Puis une révision des statuts de l’Association a permis d’élargir à 12 au lieu de 9 le nombre de membres de son Conseil d’Administration. Celui-ci s’est donc étoffé de 3 « petits nouveaux » qui ont été élus à l’unanimité : Marie-José Colombain, Mathilde ETIENNE et Jean-Lin Morel tandis que Justine Lallemand, Suzanne Zaug et son fils Pascal étaient reconduits dans leurs fonctions pour un nouveau mandat de 3 ans). Merci et bravo à eux pour leur engagement actif dans la vie de notre association !