Le syndicat Sud demande au procureur une enquête sur la situation d’enfants placés par le département

Le syndicat Sud s’inquiète « de récits alarmants de nombreux travailleurs sociaux et familles d’accueil ». Ils ont donné lieu à 3 courriers d’alerte adressés aux élus et au CHSCT. Sans réponse, Sud estime que ces enfants sont en danger, s’inquiète de la responsabilité du service de l’enfance du Département et alerte le parquet par l’intermédiaire de Maître Catherine Faivre. Un préavis de grève est déposé pour mardi 25 mai 2021.

Mardi 25 mai 2021, le syndicat Sud, récemment créé (mai 2020), veut rencontrer le procureur de la République d’Epinal pour lui demander l’ouverture d’une information judiciaire. Il invite tous les citoyens qui se sentent concernés à venir soutenir la démarche à 14 heures 00 devant le Tribunal de Grande instance d’Épinal.

Des familles d’accueil surchargées par dérogation

« Ces faits nous sont relatés par des travailleurs sociaux, qui souffrent de la situation » explique Karim Toumi, du service de placement et du syndicat Sud. « Les familles d’accueil ne doivent pas accueillir plus de 3 enfants de par la loi. En février 2021, une famille accueille 6 enfants par dérogation alors que la plupart de ces enfants présentent des troubles du comportement ». Le syndicat dénonce auprès du CHSCT, des conditions tellement dégradées « que le risque de fautes professionnelles est considérablement majoré ».

 5 alertes en un an

« Les familles ne sont souvent pas informées des troubles comportementales de ces enfants qu’ils accueillent. Des enfants ont été agressés sexuellement par d’autres enfants et ils n’ont pas été protégés. Nous avons rédigé 5 alertes en un an. Nous avons informé le 119, le CHSCT, le médecin du travail, le préfet, la défenseure des droits, … mais nous ne sommes pas entendus ». Sud fait état de pressions qui ont amené le syndicat à prendre une avocate, Maître Catherine Faivre. Mardi, Sud sera devant le Tribunal d’Épinal pour rencontrer le procureur. « Ce qui se passe est grave ! », insiste le syndicat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s