Remiremont – Un nouveau lotissement au Rhumont : les Terrasses du Parmont

Vendredi 16 juillet 2021, en pleine période de vacances, 22 des 29 conseillers municipaux assistaient au conseil municipal tenue à 18 heures 00 en l’hôtel de ville. Avec un seul point à l’ordre du jour : la vente de terrains communaux pour la création d’un lotissement d’initiative privée dans le secteur du Rhumont : les Terrasses du Parmont.

En effet, la démolition des bans de Ramonchamp et de Tendon a laissé la place à un large espace. « On a étudié d’abord la possibilité d’un lotissement communal mais nous avons préfère confier ce projet à un professionnel » a expliqué le maire. « Ce projet sera principalement pavillonnaire » a précisé Jean-Benoît Tisserand, aux côtés de Pascal Siebenaler, gérant de la SARL Process One Habitat, établie en Moselle. Celle-ci a été retenue par les élus parmi l’ensemble des appels d’offres.

Celle-ci a déjà conduit des projets au profit de références telles que Logiest, Batigere, Moselis, Neolia et 3F. « En ce moment, nous avons 20 projets pour un total de 1.000 logements sur les trois prochaines années » a révélé Pascal Siebenaler.

A Remiremont, l’entreprise mosellane va acquérir le terrain, auprès de la ville, pour 100.000 euros. Elle se chargera de réaliser la voirie, l’eau, l’électricité et l’assainissement.

Pascal Siebenaler, gérant de Process One Habitat.

« Le coût hors taxe de l’aménagement de ce lotissement sera de 500.000 euros, hors achat du foncier » a détaillé Pascal Siebenaler. « Ce projet comprendra 21 parcelles, des grandes parcelles sur le pourtour et des plus petites au coeur du projet. un parking proposera 25 places. Ça ne coûtera pas un sous à la ville ». Une quinzaine d’habitations devrait y voir le jour.

Jean-Benoît Tisserand.

Une nouvelle rue sera construite au centre du lotissement pavillonnaire. « Elle sera rétrocédée à la ville de Remiremont pour l’euro symbolique » s’est réjoui le maire, pas peu fier de constater que « le bénéfice pour la ville sera de 600.000 euros ».

Jean-Benoît Tisserand s’en félicite d’autant que d’autres investisseurs se sont également engagés sur Remiremont, notamment à l’ancienne Banque de France, à la maison de retraite Sainte-Marie, à l’ancien cinéma ou encore à la Maison Jules-Méline.

C’est à l’unanimité que les 22 élus ont voté la vente du terrain.

David Jeangeorges.

Photographies : Christian Schirm.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s