Vidéo-surveillance – La Région veut renforcer la sécurité des habitants du Grand Est

Réélu à la tête de la Région Grand Est le 2 juillet dernier, Jean Rottner a placé dans les priorités de la nouvelle mandature, la  protection de tous les citoyens. Après la mise en place de caméras à l’entrée des lycées et le déploiement de patrouilles de réservistes de la gendarmerie dans les TER, la Région poursuit ses engagements, en finançant à hauteur de 50 % l’achat de systèmes de vidéo-surveillance dans certaines communes. Lancé dès aujourd’hui, ce dispositif permettra de mieux sécuriser les espaces publics, notamment dans les zones rurales.

Pour renforcer la protection de tous les citoyens, la Région a décidé de soutenir les collectivités rurales (communes, EPCI ou syndicat mixtes) souhaitant créer ou renforcer leurs systèmes de sécurité en les aidant à financer l’acquisition, l’installation et la gestion de caméras de vidéo-surveillance sur la voie publique. Cette démarche est possible grâce au déploiement généralisé de la fibre optique engagé par la Région sur les territoires.

Le montant de l’aide est fixé à 50 % des dépenses, avec un plafond de 30 000 euros par commune en cas d’utilisation d’une fibre optique. 4 900 communes en Grand Est sont éligibles à ce dispositif. 1 Ne sont pas concernées les communes classées en 2012 « zone très dense et zone moins dense d’initiative privée » au titre du Plan France Très Haut Débit (soit 266 communes urbaines).

Construire le Grand Est de demain, c’est d’abord permettre à ses habitants d’évoluer dans un environnement sain et sûr. C’est bien l’objectif de cette initiative qui s’inscrit pleinement dans les compétences de la Région en matière d’aménagement du territoire et de développement des usages numériques.

Retrouvez ce dispositif sur www.grandest.fr/aides.