Football – 33 équipes mais un seul terrain pour le Remiremont-Saint-Etienne FC !

Dans les Vosges, comme sur l’ensemble du territoire national, le football amateur a repris ses droits, après deux saisons tronquées par la pandémie de Covid-19.

Début octobre, le Remiremont-Saint-Etienne Football-club compte déjà quelque 250 licenciés. Selon les chiffres officiels du District des Vosges de Football, 33 équipes ont été engagées entre foot à 11 pour les adultes, U18 et U15, foot à 8 pour les féminines, U13 et U11 et foot à 5 pour les U9 et U7.

A cette heure, elles doivent toujours composer avec un seul terrain, celui en synthétique de Saint-Etienne-lès-Remiremont. En effet, deux ans après le début de travaux, le stade de Remiremont reste inutilisable par les footballeurs. Les entreprises mandatées ont pourtant bouclé leur mission depuis plus d’une année.

Seulement voilà, suite à la réfection de la piste d’athlétisme, une dalle de béton empiète sur le terrain de football, amputant celui-ci de plus de deux mètres dans le sens de la largeur.

Le classement en catégorie 4 en suspend ?

Classé en catégorie 4 par la Fédération Française de Football, le stade de Béchamp pourrait ne plus l’être si la situation restait en l’état. Des tractations ont été engagées par le club avec la mairie de Remiremont dans l’espoir d’un retour à la normale.

A cette heure, une seule catégorie peut utiliser le stade de Béchamp en compétition, celle des… débutants. Où le football se pratique à cinq contre cinq sur de mini-terrains.

En U11 et U13, les matches se jouent dans le sens de la largeur qui est donc insuffisante. Et en U15, U18, seniors et vétérans, le football se pratique sur la totalité du terrain.

Un seul terrain pour la compétition et l’entraînement

Comme on le constate, le RSE se retrouve dans une impasse. Celui-ci doit composer avec le seul terrain de Saint-Etienne-lès-Remiremont, asphyxié par la situation. Les 33 équipes l’utilisent non seulement pour les matches les week-ends mais également les entraînements durant la semaine, au rythme d’une à deux séances suivant les catégories

Avec un seul terrain, quatre vestiaires et la nécessité de répartir masculins et féminines, le RSE frôle aujourd’hui la saturation. Plus que jamais, joueurs et dirigeants attendent avec impatience de pouvoir fouler à nouveau le stade de Béchamp.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s