Saint-Nabord – Bouilleurs de cru : une tradition ancestrale à préserver !

En ce samedi matin de la mi-octobre avait lieu l’assemblée générale de l’association des bouilleurs de cru. Cette dernière demeurait exceptionnellement placée sous la présidence d’Yves Bonneville, trésorier de l’association, le président Bernard Schindelé ayant dû faire un déplacement dans le sud de la France en raison du décès du fils d’un couple d’amis proche. Cette assemblée générale fut honorée de la présence de François Vannson, président du Conseil Départemental, lui même fidèle adhérent de la dite association. Jean Hingray, sénateur des Vosges, ainsi que Christophe Naegelen, député, ont également rejoints les rangs de l’assemblée.

La municipalité navoiriaude demeurait représentée par Patrick Lambolez, conseiller délégué à l’environnement. Autour du comité de l’association, demeuraient présents Christian Bévinger, président d’honneur du syndicat vosgien, de même que Pierre Gury, trésorier du dit syndicat. Les rapports moraux et financiers de la dernière saison présentés par Yves Bonneville ayant été approuvés à l’unanimité, il était précisé que la prochaine période de distillation allait débuter le 15 novembre prochain afin de se poursuivre jusqu’au 15 janvier 2022.

Les effectifs actuels recensent 25 membres et il est important de savoir que l’association peut accueillir jusqu’à 50 membres. Pour adhérer, il suffit d’avoir des fruits à distiller. De plus, l’association met ses services à disposition des nouveaux venus . Deux nouvelles adhésions ont été enregistrées au cours de la précédente saison, une période au cours de laquelle 1.600 kg de fruits ont été récoltés malgré les aléas d’une météo défavorable.

La palme de la récolte revient comme de coutume à la mirabelle, soit 750 kg représentant une part de 47 % et un rendu de 42,54 litres d’alcool. 220 kg de cerises ont été récoltées, de même qu’un chiffre équivalent concernant la prune. Suivent ensuite la quetsche avec 190 kg, la pomme avec 140 kg et la poire avec 80 kg. Globalement, ce sont 1.600 kg de fruits récoltés pour un montant de 820 euros de taxes.

Sans rentrer dans le détail des chiffres, l’association des bouilleurs de cru a perçu lors du précédent exercice 796 € de cotisations. Une cotisation qui reste fixée à 35 € par membre adhérent pour la saison à venir. Lors de cette assemblée générale, deux membres sortants du bureau demeuraient à élire, s’agissant de Hervé Bour et de Bernard Hiniger. C’est à l’unanimité que ces derniers ont été reconduits dans leurs fonctions respectives.

Concernant le verger situé rue de la Croix Saint-Jacques et répondant à l’appellation du verger du Père Bon Dieu, des greffes de cerisiers ont été effectuées au printemps dernier, de même que deux coupes de fauchage en cours d’année. Un troisième passage sera réalisé prochainement , tout comme la plantation d’un mirabellier à la Sainte-Catherine, le fameux jour où tout arbre prend racine selon la fameuse devise. Parmi les autres ouvrages envisagés, est également prévu la reprise de la source alimentant l’atelier de distillation loué par André Gravelin, le président d’honneur de l’association des bouilleurs de cru.

Après la prise de parole de Pierre Gury, trésorier du syndicat vosgien, les différentes personnalités présentes sont intervenues tour à tour. Fervent défenseur de la ruralité, François Vannson a notamment souligné que le département s’impliquait à encourager la plantation de vergers, de même qu’à multiplier l’habitat de certaines espèces. De son côté, Jean Hingray, sénateur des Vosges, évoquait l’importance de transmettre de génération à génération les valeurs du terroir vosgien. Pour sa part, le député Christophe Naegelen se félicitait du travail collectif mené à la fois par l’association des bouilleurs de cru et la municipalité navoiriaude.

 

Confirmation en était donnée par Patrick Lambolez, conseiller délégué à l’environnement, réaffirmant au nom de cette même municipalité, son soutien entier aux valeurs et traditions paysannes.

Denis Philippe