Saint-Etienne-lès-Remiremont – Une grande page se tourne au « Charly Bar »

Après 34 années et demi de présence au sein d’un commerce stratégique et essentiel, Brigitte et Eric Paléna s’apprêtent officiellement à passer la main au « Charly Bar ». A compter du 2 novembre, Hélène et Anthony Seiller, un couple de romarimontains bien connu, s’apprête à reprendre les rênes de cet établissement dont la notoriété est pleinement reconnue au-delà des limites de la cité stéphanoise. Un changement qui se fera dans la parfaite continuité au niveau des services assumés : bar, tabac et Française des Jeux.

« Le Charly Bar », une véritable institution au coeur de la commune stéphanoise. C’est ici que depuis février 1987 règnent en maîtres Eric et Brigitte Paléna. Une affaire qui n’a cessé de prospérer au fil des années et des décennies. Mission pleinement assurée après trente quatre années et demie de présence en ce lieu emblématique. Une présence assumée week-ends et jours fériés compris avec pour seul jour de repos hebdomadaire le mercredi.

 Un lieu dont le nom fut donné en l’honneur du papa de Brigitte qui se prénommait Charles et qui avait apporté son aide à la création de l’établissement. Ainsi est né « Le Charly Bar » en février 1987. Trente quatre années et demi plus tard, Eric et Brigitte représentent les plus anciens tenanciers de toute la périphérie romarimontaine. Des décennies au cours desquelles c’est un service sans faute qui aura été assumé, tant autour d’un bar à l’aspect moderne, que derrière le comptoir des tabacs et de la Française des Jeux.

Pour Eric, il s’agit de plus de trois décennies « d’une totale amitié avec des centaines de clients stéphanois et des environs ». C’est aussi de grands moments partagés avec des associations stéphanoises comme le billard, le foot et les fléchettes. « C’est encore l’empreinte de bons moments où le mot festoyer prenait tout son sens, à l’image des Saint-Patrick et autres concerts » souligne le patron. Son épouse Brigitte évoque le contact entre générations et tous ceux qu’elle a vu grandir : « je leur ai servi les bonbons, puis ensuite les cigarettes et je les ai vu venir s’attabler au bar. Ils sont devenus parents et c’est à leurs enfants que je sers aujourd’hui des bonbons ». Rien de mieux et sans le moindre doute d’affirmer que « Le Charly Bar » est un témoin essentiel de l’esprit famille.

Un coup de coeur immédiat pour les repreneurs

Il faut aussi écrire qu’il fallait un couple animé d’une réelle volonté afin d’assurer la succession au sein de l’emblématique enseigne stéphanoise. Et c’est sans hésiter et surtout sur un grand coup de coeur que ce sont ainsi engagés Anthony et Hélène Seiller, un couple de romarimontains. « Nous avons visité et dès le lendemain, nous avons signé le compromis de vente du fonds de commerce et des murs » annonce Hélène, qui n’a pas hésité à changer de cap après 18 années passées en tant qu’assistante technique chez un bailleur social bien connu sur le département. Elle poursuit : « avec mon mari, on voulait un projet à deux, la concrétisation était évidente tout près de chez nous ».

Anthony assurait depuis 2018 la gérance du pressing du centre, rue Charles de Gaulle à Remiremont. La reprise de l’affaire stéphanoise demeurait également pour lui une évidence. L’affaire ne pouvait donc qu’être conclue. Un nouvel horizon va ainsi s’ouvrir pour le couple Seiller, parents de deux enfants : Théo qui viendra à certains moments les aider au sein du commerce stéphanois, notamment certains week-ends. Le jeune homme est bien connu dans la commune voisine de Saint-Nabord où il est le benjamin du conseil municipal ainsi que le président de l’association des Jeunes de la même commune. Il y a aussi Lola, en classe de 3ème au collège Saint-Joseph de Remiremont.

Si Anthony et Hélène ne souhaitent pas changer les bonnes règles de marche du « Charly Bar », à savoir une ouverture le dimanche et les jours fériés, tout en maintenant la fermeture hebdomadaire au mercredi, quelques petits travaux seront exécutés côté peinture ainsi que l’agencement d’un coin jeux avec baby-foot, fléchettes et télé pour la retransmission de certains matches. Des journées ou soirées à thèmes seront également programmées, avec comme premier rendez- vous le beaujolais nouveau. « Le Charly-Bar » sera ouvert dès 7 heures 00 en semaine et à 8 heures 00 le dimanche.

 C’est un véritable gage de sérénité qui s’inscrit dans la continuité pour l’enseigne stéphanoise. Bienvenue à Anthony et Hélène Seiller avec toute l’abnégation qui les animent. Un grand coup de chapeau à Eric et Brigitte Paléna pour leur parcours exemplaire. C’est une heureuse page qui se tourne au « Charly Bar » !

https://www.facebook.com/lecharlybar/

Denis Philippe.