Coupe des Vosges de ski de fond à La Bresse – Dominique Epp devant à 58 ans !

Le ski conserve, le Bas-Rhinois Dominique Epp, 58 ans, le prouve en cueillant à La Bresse sa première victoire dans les Vosges depuis… 1984.

Dans la famille Epp, on avait l’habitude de voir Gaël s’illustrer lors de ces dernières saisons. Ce dimanche matin, c’est son père Dominique qui est venu mettre tout le monde d’accord à La Bresse, dans le Mémorial Luc-Colin, troisième étape de la coupe des Vosges-Crédit Mutuel organisée sur la neige fraîche, par le club de la Haute-Moselle Ski Nordique. A 58 ans, le natif de 1963 et retraité des Douanes (depuis août 2020) s’est permis le luxe de devancer toute une palanquée de concurrents dont il pourrait être le père voire le grand-père.

A commencer par ses dauphins Mathieu Prud’Homme (Gérardmer SN), battu de 3 secondes 8 à l’issue d’une demi-heure de course, et Mathieu Fuchs (La Bressaude), à 9 secondes 4.

Désormais licencié au SC Ranspach (« ou je me sens bien ») après le club des Douanes Vosges puis le Basse-sur-le-Rupt SN, le citoyen bas-rhinois de Grendelbruch était le premier surpris de son tour de passe-passe à l’issue de cette individuelle sur quatre tours de l’habituel circuit de la Ténine. « Je n’en reviens pas ! Dans ma préparation, je n’ai fait qu’alterner skating et classique. Quand j’ai dit à ma femme que j’allais faire une course en classique, elle m’a dit qu’ j’étais malade. Quand j’ai rattrapé Nicolas Krempp dans le premier tour, j’étais étonné. Il faut que le dire que le parcours comportait beaucoup de secteurs en poussée ce qui m’a aidé » confiait l’adepte du skate. L’ancien biathlète a fait partie de l’équipe de France de 1981 à 1991 avant d’en rejoindre l’encadrement pendant huit ans à l’époque des débuts de Raphaël Poirée. En 1985, il était élu sportif alsacien de l’année, après ses deux titres nationaux en sprint et sur l’individuel. Tout cela ne nous rajeunit pas.

Dominique Epp renouait d’ailleurs avec une victoire qu’il n’avait plus connue dans les Vosges depuis… 38 ans, en 1984. « Quand je suis rentré des Jeux olympiques de Sarajevo. Ensuite, ça m’avait fait plaisir en 2010 quand on est devenu champion de France des clubs de 2e division avec Basse-sur-le-Rupt ». Et pourtant, son corps se charge de lui rappeler son âge. « Je n’ai pas couru en 2021 et j’ai eu beaucoup de mal à retrouver la santé. Je vais être opéré de la hanche et j’ai aussi des problèmes de dos. Mais le sport est un peu ma vie ».

A la décharge de Mathieu Prud’Homme, lancé dans les premiers dossards après une saison sans licence, le Vosgien a manqué de repères : « quand j’ai fini ma course, les meilleurs commençaient seulement. Je n’ai pas assez d’entrainement et d’intensité ».

Derrière, Mathieu Fuchs, passé du SC Ranspach à La Bressaude, n’était pas mécontent : « Je monte en puissance, mes objectifs sont les longues distances, la Nordique des Crêtes, la Trace vosgienne, la Transju ».

Chez les féminines, une vétérane du Bas-Rhin fait également la loi avec le net succès de Caroline Finance (SC Oberhaslach) à 41 ans. Côté jeunes, alors que les meilleurs U17 bataillaient en coupe de France, les U15 Clara Vaxelaire (La Bressaude) et Marius Thiriat (Basse-sur-le-Rupt SN) ont une nouvelle fois fait la loi.

David Jeangeorges

Les classements en cliquant ici.

Tous les podiums, au fil des catégories, en images.