Saint-Nabord – Des liaisons piétonnes et cyclistes et un rond-point au programme

Second volet des gros ouvrages prévus par la municipalité et concernant cette fois la voirie. Avec un coup de projecteur sur les secteurs de Ranfaing et Moulin. Un programme destiné à améliorer le quotidien de bien des usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes et automobilistes. Matière à mettre fin à certaines problématiques à proximité immédiate des bretelles de l’échangeur des dits lieux. Un enjeu avant tout sécuritaire et venant ainsi compléter ce qui a déjà été réalisé depuis le centre de la commune.

En effet, la problématique actuelle est que la liaison entre le centre de Saint-Nabord et la limite avec Remiremont n’est pas continue à proximité de l’échangeur de Ranfaing et Moulin. En effet, la RN 57, axe principal de circulation, coupe la liaison entre les deux villes. « Nous nous devions de nous pencher sur ce problème » indique fermement Valéry Audinot, adjoint aux travaux. Le projet a donc pour but de prolonger en premier lieu le trottoir et la piste cyclable présents depuis le centre de la commune sur tout le secteur de Huchères et d’assurer ainsi la jonction jusqu’au trottoir existant au droit des établissements Euromaster.

La partie se trouvant actuellement en impasse sera donc résolue par la prolongation d’une voie de deux mètres de largeur qui prendra place dans la partie en talus au droit de l’habitation Viry à Ranfaing. Des ouvrages qui seront réalisés très probablement sous la forme d’une passerelle posée sur de gros plots et ce, sur une longueur d’environ 50 m linéaires. L’idée est ainsi de réaliser une pente douce qui viendra rejoindre un trottoir créé lui aussi sur 2 m de largeur afin de se raccorder à l’existant au niveau des établissements Euromaster. Une signalisation particulière sera mise en place afin de guider piétons et cyclistes jusqu’à l’entrée du passage inférieur sous la RN 57, via l’ancienne côte de Moulin.

 

Valéry Audinot, adjoint aux travaux, accompagné de Pascale Naulin (communication) et du maire Jean-Pierre Calmels à Ranfaing où sera érigée la passerelle.

Dans le sens inverse, il est à noter que les cyclistes rejoindront le centre de la commune en empruntant cette même côte de Moulin et le passage en souterrain afin de rejoindre ensuite la rue de Montiroche (anciennes serres Romary) et retrouver en bout de cette voie la piste de Huchères. Un itinéraire qui offrira le gros avantage d’éviter de couper la bretelle de la RN 57 en venant de Remiremont, un franchissement jugé jusqu’alors dangereux pour les cyclistes.

Le giratoire en cours d’étude sera réalisé au niveau de la zone commerciale de Moulin.

Outre cette sécurisation des zones piétonnes et cyclistes, il est également retenu de réaliser un rond-point au niveau de la zone commerciale de Moulin. Un endroit qui, pour l’heure, n’est matérialisé que par du marquage au sol. Au niveau de ce carrefour, la chaussée apparaît très large et de ce fait, les véhicules sortant de l’échangeur réduisent peu leur vitesse. De plus, la rue de la Moselle desservant un quartier résidentiel, débouche à proximité de ce carrefour et les véhicules ont des difficultés à s’insérer dans le flux de circulation.

Premier aspect visuel sur le projet du giratoire à Moulin dont la réalisation interviendra en 2023.

La création de ce giratoire consistera à réduire la largeur de la chaussée. Il est étudié en concertation avec le Conseil Départemental pour une réalisation en 2023. Sa réalisation permettra du même coup de valoriser l’entrée de la commune dans ce secteur de Moulin. « Des espaces verts seront mis en place par les services techniques communaux, nous avons les personnels compétents pour le faire » précise Valéry Audinot, adjoint aux travaux.

L’implantation d’un giratoire impliquera une réduction de vitesse pour les véhicules sortant de l’échangeur de Moulin.

Parallèlement, des trottoirs seront créés afin de faciliter le cheminement des piétons entre les zones commerciales, la rue de la Moselle et le faubourg de Remiremont.

Sécurisation, voies douces, environnement, tels sont les enjeux primordiaux dans ce secteur de Moulin et de Ranfaing. Pour être complet sur ce vaste programme, les canalisations d’eau potable s’avérant vieillissantes section de Ranfaing, il a été décidé de renouveler et d’améliorer le fonctionnement de ce tronçon de réseau. C’est ainsi que les canalisations existantes seront remplacées par une seule canalisation en fonte de diamètre 200 millimètres et ce, depuis le bas de la route de Raon jusqu’à l’entrée du chemin de Ranfaing.

Une nouvelle ère, celle de bien des changements est incontestablement enclenchée !

Denis Philippe.