Remiremont – Le Club vosgien adapte la randonnée au plus grand nombre

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

Lors de l’assemblée générale de ce dimanche 23 janvier 2022, le président Robert Jacquot est revenu, dans son rapport moral, sur l’année écoulée au sein du Club Vosgien de Remiremont.

Changement de logo

Depuis le 26 Janvier 2020, nous n’avons pas pu nous réunir en Assemblée Générale Ordinaire en raison de cette pandémie qui envahit notre quotidien. Cette année, malgré quelques incertitudes liées aux règles mises en place, nous avons tenu à la maintenir et je vous remercie d’avoir bien voulu y participer.

Vous avez tous, en entrant, reçu notre emblématique revue « Les Cols Buissonnière » pour la 33ème année et nous sommes fiers de ce succès et reconnaissant pour toutes les entreprises et commerces qui nous soutiennent depuis le début. Grand merci à eux et pensez à eux quand vous irez faire vos achats.

Et pour couronner cette reprise, en douceur, certes, mais évidente, quoi de mieux que de changer notre image, notre Logo et même s’il était devenu attachant et connu de tous, une cure de rajeunissement s’imposait et cela coïncide avec les 150 ans de la création de notre Club Vosgien, et toutes les manifestations liées à cet événement.

Un problème d’encadrement des sorties

Mais revenons à ces deux années passées :

Toutes les associations sportives et culturelles sont aujourd’hui fortement impactées dans leur fonctionnement et leur nombre d’adhérents et c’est grâce à vous qui nous avez soutenu et qui continuez à nous soutenir avec fidélité, que nous allons repartir sur de bonnes bases. Certes, des adhérents ont profité de ces années aux activités amoindries, voire interrompues pour aller vers d’autres horizons. D’autres ont choisis de privilégier des sorties entre amis ou sous d’autres structures, et c’est leur choix. Je souhaite qu’ils n’oublient jamais tout le travail bénévole réalisé par nos équipes sur le terrain à longueur d’années sur les sentiers qu’ils empruntent régulièrement. Merci à tous nos bénévoles qui agissent dans l’ombre pour permettre au plus grand nombre de profiter de cette Nature qui nous est si chère.

Nous connaissons à ce jour un vrai problème d’encadrement de nos sorties du mercredi et du jeudi. Je tiens chaleureusement à remercier les guides qui se dévouent pour que la reprise se fasse dans les meilleures conditions. Et même si Françoise a beaucoup permis à notre association de reprendre, je note quand même comme motif de satisfaction que sur les 3 derniers mois d’hiver, sur 22 sorties de semaine, 12 guides différents se sont investis… c’est encourageant mais il faut que chacun se dise qu’il peut organiser 1 ou 2 sorties de semaine dans l’année, surtout avec le nombre important de boucles circulaires que l’on possède à ce jour. Des nouveaux arrivants se sont déjà manifestés, alors relevons tous nos manches, comme le font déjà certains, pour remplir ce calendrier de semaine, à l’image de celui des week ends.

Comment renouveler cette génération de bénévoles

Peut être aussi que cette période qui vient de se passer peut nous permettre de réfléchir sur des évolutions , entrevoir des pistes nouvelles pour renforcer nos équipes de bénévoles. Trouver des solutions pour attirer la jeunesse (licence à faible coût, activités adaptées à leur demande, sentiers spécifiques).

Mais au vu de l’évolution de notre société, de cette société de consommateurs, je m’interroge : comment renouveler cette génération de bénévoles. Ils sont et seront indispensables dans une société qui met trop en avant le loisir individuel, égoïste au détriment d’activités encadrées, où la convivialité et le partage sont des éléments forts d’une vie sociétale de qualité. Pour ma part, je ressens encore plus, après ces moments difficiles, la nécessité d’un sursaut de l’engagement associatif gratuit, gage indispensable de la bonne marche d’une société pour le monde de demain. Partager, cohabiter, vivre en pensant aux autres, donner de soi, en somme. Et à ce jour, la moyenne d’âge de nos bénévoles ne diminue pas et malheureusement l’intégration d’une nouvelle génération, plus jeune ne pointe pas trop à l’horizon.

Accentuer le bon entretien de sentiers spécifiques et emblématiques

Et comme si tout venait en même temps, nous sommes confrontés, dans nos activités de mise en état des sentiers, à une autre pandémie, qui est l’état de nos forêts qui se dégrade de plus en plus et qui nécessitera, dès ce printemps, un travail que nous n’avons encore jamais connu. Oui, la forêt est malade et un gros investissement de notre part sera indispensable pour remettre en état nos sentiers et même si les collectivités, l’Office National des Forêts sont à nos côtés, il est de notre devoir de rendre à nos sentiers emblématiques la qualité que nos utilisateurs sont en droit d’exiger.

Nous allons aussi dans nos projets d’avenir accentuer le bon entretien de sentiers spécifiques et emblématiques, ceux qui sont le plus souvent sollicités, et qui seront mis en avant par l’Office du Tourisme, dans une démarche qualitative et non plus quantitative.

Maitriser la fréquentation dans notre massif

Nous avons aussi un rôle pédagogique dans notre action de tous les jours, pour la maitrise de la fréquentation dans notre massif, au profit d’un partage équitable, milieu naturel et activités de plein air… nos sentiers sont nombreux et variés, sachons faire passer ce message « rester sur les sentiers balisés est primordial pour la vie de la faune et de la flore en général ».

Nous pouvons malheureusement aussi constater des incivilités de plus en plus nombreuses, des difficultés à partager le même trésor qu’est la nature et le droit commun (Raon- aux- Bois, Bellefontaine, Le Girmont Val-d’Ajol, Ruaux, etc..). Il nous faudra, à l’avenir, être plus vigilent, dans nos démarches collectives, pour éviter de tels agissements qui sont sources de conflits et surtout surcroits de travail.

Changement de local mis à disposition par la Ville de Remiremont

Mais au-delà de tous ces constats, il en est d’autres qui viennent renforcer notre envie de poursuivre et d’intensifier notre action en faveur de la collectivité : c’est par exemple le changement de notre local mis à disposition par la Ville de Remiremont. Un formidable élan de solidarité pour déménager le mobilier (exploit) ce local répond parfaitement à nos attentes et nous ne pouvons que remercier la Ville et son équipe dirigeante de nous avoir mis à disposition cet espace (centre ville, rez-de-chaussée, accessible à tous, espace vaste…), nous sommes des privilégiés, nous en sommes conscients et nous vous en remercions très chaleureusement, Monsieur le Maire.

C’est aussi ce rebond de nouveaux adhérents, depuis quelques semaines, nouveaux habitants, nouveaux retraités qui nous rejoignent et qui intègrent avec bonheur nos équipes, épousent nos idéaux et s’engagent.

De nombreuses manifestations viendront accompagner l’inauguration de la Maison de la Randonnée du Val-d’Ajol

Ce sont les structures de l’Office du Tourisme Intercommunal avec Déborah, nouvelle Directrice qui a pris à bras le corps son métier pour nous offrir de nouvelles perspectives, des règles précises dans la démarche commerciale, une promotion de la Randonnée qui va de toute évidence, nous apporter un plus dans notre démarche de mise en valeur de la randonnée pédestre. Durant deux jours, sur le secteur de l’ancienne Communauté de Communes des Vosges Méridionales, de nombreuses manifestations viendront accompagner l’inauguration de la Maison de la Randonnée du Val d’Ajol (des randonnées guidées par les bénévoles locaux fêteront l’ouverture de la saison, exposition, conférence, etc…). Et quoi de mieux que de faire cohabiter nos bénévoles sur le terrain aux nombreux consommateurs de nos sentiers.

C’est le soutien des Collectivités Territoriales qui sont avec nous et qui financent nos besoins en matériel de balisage. C’est aussi l’Office National des Forêts qui est un partenaire incontournable dans la remise en état des chemins et des sentiers. Ce sont enfin des partenaires de toujours, les Associations de Sauvegarde du Patrimoine Naturel et Culturel (Comité se Sauvegarde du Fort, Association du Saint Mont, Amis de la Nature, Société d’Histoire Locale, Archives Municipales, etc…).

Des moments très importants en 2022

2022, c’est aussi l’année où nous allons vivre des moments très importants puisque le Club Vosgien National fêtera en cette année les 150 ans de son existence et 3 jours seront programmés, en automne pour vivre cet événement (2 grandes journées de randonnées ouvertes à tous, guidées et commentées, au Saint Mont et au Fort, exposition dans notre nouveau local et au centre culturel et conférence à Remiremont).

Je continuerai à m’impliquer pour cette noble cause, avec les élus, les associations de promotion du tourisme et de protection de l’environnement, même si certains me le reprochent, afin de porter haut et fort nos couleurs et notre voix dans les méandres d’une société qui en a bien besoin : ne pas subir mais être acteurs, à l’image de notre Président National qui nous montre l’exemple.

Comme vous le constatez, tout n’est pas rose mais de l’espoir nait chaque jour de notre vie pour nous aider à poursuivre notre démarche, alors, soyons solidaires, renforçons nos liens pour une meilleure efficacité, construisons au lieu de critiquer et ensemble relevons ces nouveaux défis dans une période où le retour à la nature, à la protection de notre environnement naturel et historique est peut être enfin d’actualité ou à la mode et portons ensemble, notre projet commun, pour le bien de tous et l’adaptation de la randonnée au plus grand nombre.

« Donner est un plaisir plus durable que recevoir ; car celui des deux qui donne est celui qui se souvient le plus longtemps » citation de Chamfort ».

« Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses » proverbe chinois.