Remiremont – La construction d’une Maison Médicale se projette pour fin 2023

« C’est une nouvelle importante dans le domaine de la santé » a annoncé ce samedi matin, Jean-Benoît Tisserand, le maire de la cité, face aux médias locaux. La ville a en effet prévu la construction d’une Maison Médicale. Une décision confortée par l’assurance de disposer de 4 jeunes médecins qui se sont d’ores et déjà engagés à venir s’installer à Remiremont. Pour le premier magistrat de la ville, « il fallait absolument réagir pour compenser les départs en retraite déjà actés et prévus au sein de l’actuelle Maison Médicale des Abbesses », rue de la Mouline. Un lieu qui, par ailleurs, ne correspond plus aux méthodes de travail actuelles, car la nouvelle génération de médecins souhaite travailler collectivement.

 Afin de présenter le projet, Jean-Benoît Tisserand s’est entouré de son adjoint à la santé et à la prévention sanitaire, le Docteur Philippe Cloché, ainsi que du Docteur Alexis Pinot, praticien généraliste au sein de l’actuelle Maison Médicale des Abbesses. Plusieurs rencontres les ont déjà réunis au cours des précédents mois, car le projet n’est pas né d’une première réflexion. L’annonce faite ce samedi 5 février par le maire tient parfaitement la route.

Elle a été mûrie en marge des départs en retraite déjà effectifs des Docteurs Christian Duez (décédé depuis) et Yvonnick Clémence et la perspective de mêmes départs qui concerneront fin 2023 deux autres médecins, Dominique Piquard et Laurent Hartmann. Un moment où, dès lors, la Maison Médicale des Abbesses ne comptera plus que deux médecins, les Docteurs Alexis Pinot et Sophie Pugey. « Une Maison Médicale qui ne pourrait plus fonctionner dans ces conditions par rapport à ses coûts » précise par ailleurs le Docteur Alexis Pinot.

Le maire de Remiremont l’a traduit clairement : « le travail de recherche de nouveaux médecins a été entrepris depuis presque un an et cela en toute discrétion ». Mais assurément, il s’agit d’un travail payant aujourd’hui puisque les jeunes médecins ont d’ores et déjà signé l’engagement de s’installer à Remiremont. Des jeunes originaires des Vosges que Jean-Benoît Tisserand connaît bien pour certains d’entre eux puisqu’il les a eu comme élèves au lycée.

Un choix d’ores et déjà figé au niveau du Champ-de-Mars

Concernant l’implantation de la nouvelle Maison Médicale, il est quasiment certain qu’elle se fera à l’une des extrémités du Champ-de-Mars, donc sur un terrain communal, un lieu central à proximité immédiate du centre ville, mais encore de l’hôpital, un lieu d’accès facile avec un large parking gratuit. Il s’agira ainsi d’un bâtiment neuf de quelques 500 m² de plain-pied, sur le modèle de ce qui a été réalisé à Dommartin-lès-Remiremont. Cette nouvelle maison pluridisciplinaire accueillera également un cabinet d’infirmières et un(e) psychologue.

Outre l’assurance d’y accueillir les quatre jeunes médecins (voire un cinquième), la nouvelle Maison Médicale fonctionnerait par conséquent avec un effectif de 6 à 7 médecins (les Docteurs Pinot et Pugey compris). Le maire de la ville l’affirme aujourd’hui sans détour : « j’ai voulu que l’on fasse un acte fort ». Le Docteur Alexis Pinot le reconnaît volontiers : « je ne peux que remercier la ville d’avoir répondu à nos inquiétudes. De plus, ce projet répond à la vision des jeunes médecins concernant leur installation en médecine générale ».

Pour le Docteur Philippe Cloché, adjoint à la santé et à la prévention sanitaire, il s’agit « d’une très bonne nouvelle qui répondra aux importantes demandes des patients en quête de trouver des médecins. Des Romarimontains sont aujourd’hui obligés de se recentrer sur les médecins de Dommartin-lès-Remiremont ».

L’étude de la Maison Médicale sera donc lancée sur le présent exercice et sa construction parachevée pour fin 2023, au plus tard début 2024. . Le coût de sa construction n’est évidemment pas chiffré à ce jour, mais le maire a d’ores et déjà rassuré : « les occupants verseront un loyer, ce qui permettra un amortissement étalé sur une vingtaine d’années ».

Une chose est sûre, la Maison Médicale ainsi construite répondra forcément à un véritable besoin prenant également en compte une nouvelle organisation de travail. Un beau coup assuré afin de contrer l’effet désertification médicale qui hante aujourd’hui de nombreuses collectivités au niveau national.

Denis Philippe.

Photographies et vidéo : Christian Schirm.