Remiremont – La Région Grand Est soutient l’association Activité Physique Santé Vosges

La pénurie de professionnels de santé est devenue une préoccupation majeure. Seule l’implication collective saura répondre à cet enjeu de taille. Cela, la Région l’a compris et c’est avec conviction qu’elle relève le défi en organisant un système de soins accessibles à tous. Pour cela, la Région anticipe les besoins en formation, accompagne l’installation de professionnels médicaux, soutient les projets territoriaux de santé et encourage la télésanté et la télémédecine.

INVESTISSEMENT MASSIF POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

L’une des conditions majeures est d’avoir des élèves bien formés pour une prise en main des besoins des territoires à la hauteur des réalités. Le financement du fonctionnement des instituts de formations sanitaires et sociales du Grand Est pour l’année 2022 constitue un levier capital. Pour cela, la Région a voté une subvention globale de près de 89,9 millions d’euros.

Le Grand Est compte parallèlement sur ses 5 établissements d’enseignement aux métiers du social et ses 48 instituts spécialisés en formations sanitaires.

Par ailleurs, pour pallier le manque d’effectifs dans les sociétés d’ambulances du Bas-Rhin, la Région augmente l’enveloppe financière de soutien à l’apprentissage du métier d’ambulancier au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg de 34 200 euros. Au total, ce seront 9 places supplémentaires destinées aux demandeurs d’emploi.

ACCÈS AUX SOINS POUR TOUS

Pour lutter contre les disparités territoriales et les inégalités d’accès à la santé et aux soins, l’engagement régional s’illustre notamment par :

 L’installation de jeunes médecins en zone rurale

La Région propose une aide incitative à l’exercice en zones fragilisées. Pourront en bénéficier les internes en médecine générale qui réalisent leur stage pratique obligatoire chez un professionnel situé dans une zone déficitaire sur le plan démographique. Cette aide, d’un montant forfaitaire de 800 à 3 000 euros, est calculée en fonction de la distance parcourue.

La commission permanente de ce jour a permis aux élus régionaux de soutenir 46 internes en médecine générale pour un montant total de plus de 66 200 euros.

 La redynamisation des territoires fragiles

La Région s’engage à redynamiser les territoires fragiles grâce à la prévention, l’éducation et l’information en matière de santé. Les Contrats locaux de santé (CLS) fédèrent acteurs et décideurs (professionnels, associations, élus, collectivités) autour d’actions prioritaires à mener pour répondre aux besoins des citoyens. La Région soutient ces initiatives : Celui de l’Eurométropole de Metz a d’ailleurs été approuvé aujourd’hui.

En outre, cinq projets de dynamique territoriale de santé ont été votés pour un montant total de 163 630 euros :

  • Deux diagnostics de santé portés par la communauté de communes Sarrebourg Moselle Sud (57) et la ville de Sarreguemines (57)
  • Un aménagement d’un cabinet d’ophtalmologie à Saint-Martin-sur-le-Pré (51)

  • La création d’un cabinet médical à Maizières-la-Grande-Paroisse (10)

  • L’acquisition de matériel informatique au sein de l’association Activité Physique Santé Vosges, à Remiremont (88).