Plus de 30 M€ d’investissement au CHRU de Nancy en 2021 et chantier colossal en 2022

2022 verra le début d’un chantier colossal : le regroupement des activités lourdes du CHRU sur le plateau de Brabois. Chantier qui devrait se terminer à la fin de la décennie, représentant un coût, estimé en 2021 à 600 M€. En attendant, le CHRU poursuit son effort d’investissement, lui permettant de moderniser ses équipements au bénéfice des malades qu’il prend en charge et des conditions d’exercice de ses professionnels. Ainsi plus de 28 M€ en 2020 et 30 M€ en 2021 ont été mobilisés dans ce sens. Outre les investissements réalisés dans le cadre du renouvellement courant (ex : IRM, matériel opératoire,  renouvellement du parc informatique, travaux dans les ascenseurs, mise aux normes de sécurité…) pour améliorer les conditions de soins des patients ou le contexte de travail des hospitaliers, des projets significatifs ont été menés en 2021 :

 Rénovation du secteur de transplantation médullaire pour les enfants atteints de cancer : 500 000€

(Cofinancé par des associations pour les enfants hospitalisés)

 Rénovation du centre de régulation des appels au SAMU : 950 000 €

 Restructuration de la banque d’accueil des urgences adultes : 132 000 €

 Aménagement du bâtiment du datacenter mutualisé lorrain (CHRU-Université de Lorraine- Grand Nancy).

Coût total de l’aménagement : 7 733 668 € dont 2 472 299 € investis par le CHRU (Subventions : 870 329 € via

Le FEDER pour le CHRU et 701 781 € via l’initiative Lorraine Université d’Excellence).

 Acquisitions diverses d’équipements lourds, renouvellements…

Cette année, le CHRU se dote d’un Guichet Unique en Innovation afin de susciter, de détecter et d’accompagner des projets innovants. La recherche de financement sera clé pour en faire une réussite. Bernard Dupont, directeur général du CHRU confirme : « Susciter les projets portés par les équipes médicales et soignantes, les sélectionner, les accompagner pour les conforter, assurer leur réalisation dans des délais raisonnables a permis ces dernières années d’associer les professionnels à l’évolution du CHRU, à leur initiative. C’est un facteur de progrès, un facteur d’adhésion, une vraie reconnaissance. Le faire en toute transparence garantit aussi de voir émerger des projets utiles, collectifs, répondant aux besoins des malades ou de la population ».