La jonquille, symbole du printemps

La vraie Jonquille, Narcissus pseudonarcissus L. subsp. pseudonarcissus, est une plante bulbeuse assez fréquente sur le territoire du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

À ne pas confondre avec la Grande jonquille ou Jonquille d’Espagne (Narcissus pseudonarcissus subsp. major) qui est une plante cultivée originaire du sud de la France et du Portugal que l’on retrouve dans la nature lorsqu’elle s’échappe des jardins…. Avec également de nombreux hybrides puisque cette plante a fait l’objet de sélections horticoles.

Plante herbacée bulbeuse à fleurs jaunes, de la famille des Amaryllidacées, elle doit son nom à la forme des feuilles qui rappellent celles des joncs. La jonquille est une fleur qui marque le début du printemps.

Il neige toujours sur les jonquilles ! Elle ne craint ni le gel, ni la neige ! Ces grandes tiges et ces fleurs jaunes se distinguent dans une végétation encore marquée par la rudesse de l’hiver.

Originaire des régions méditerranéennes, les Grecs et les Romains cultivaient des jonquilles. Elles ont poussé à l’état sauvage jusqu’en 1629, date à laquelle les Anglais ont décidé de les cultiver à nouveau.

Les jonquilles aiment les endroits frais. Elles prospèrent dans les prairies de fauche et pâtures de montagne et forment de vastes tapis lumineux où elles profitent de la fumure qui y est répandue.

Sur le territoire du Parc, la jonquille est célébrée dans de nombreuses communes, notamment à Mittlach (vallée de Munster), mais aussi bien sûr à Gérardmer où elle attire tous les 2 ans un public très important.