Remiremont – L’ADEMAT-H appelle à un rassemblement jeudi 7 avril 2022 devant l’hôpital

Dans le cadre de la journée mondiale de la santé le 7 avril, l’ADEMAT-H appelle à un rassemblement à 17 heures 30 jeudi 7 avril 2022 devant l’hôpital. Retrouvez dans l’appel ci-dessous « les objectifs que nous mettons en avant afin d’améliorer l’accès aux soins pour tous et partout » souligne le président Jean Pierrel.

RASSEMBLONS-NOUS DEVANT l’HÔPITAL DE REMIREMONT

A 17h30 le jeudi 7 AVRIL

POUR EXIGER DE L’ Agence Régionale de Santé

Une autorisation pour un second IRM à l’hôpital de Remiremont, en réponse aux besoins.

La mise en place rapide d’un service de cardiologie interventionnelle avec coronarographie à l’hôpital d’Epinal pour tous les Vosgiens et les hauts-saônois du bassin de vie. La surmortalité neuro-cardiovasculaire et les nombreuses pertes de chances des habitants sont inacceptables.

La mise en place rapide de consultations en dermatologie et ophtalmologie à l’hôpital de Remiremont, avec opération de la cataracte.

UNE SOLUTION SERIEUSE POUR GARANTIR LA PRESENCE D’UN MEDECIN GENERALISTE A SAINT-MAURICE-SUR-MOSELLE DOIT ETRE TROUVEE : Les médecins du Thillot ne peuvent pas accueillir tous leshabitants de Bussang, St-Maurice et Fresse comme le suggère l’ARS. Ceux-ci peuvent encore moins se rendre aux urgences de l’hôpital de Gérardmer en cas de besoin.

Nous demandons une réponse médicale à un besoin urgent, pas une réponse administrative inadaptée. Les Communautés Professionnelles de Territoire de Santé ont été créées par la loi avec un financement conséquent de la sécurité sociale pour organiser l’offre de soins de premiers recours et l’accès à un médecin traitant pour tous. C’est donc à la CPTS du massif vosgien de trouver des solutions avec l’ARS et la CPAM et d’assurer une permanence des soins avec tous les médecins du ressort de l’association, en attendant une solution plus durable et l’arrivée de nouveaux médecins. Pour lutter contre les déserts médicaux, il faut proposer un salaire aux étudiants en médecine conditionné par « un engagement temporaire à servir ».La liberté d’installation s’arrête là où l’intérêt général commence

SANTE MENTALE :

– La suspension de la fermeture du secteur adolescent au CHS de Ravenel, alors que toutes les études confirment une augmentation considérable du mal être de la jeunesse durant la crise Covid.

-La fin de la privatisation des soins en santé mentale. Qu’on en juge ! L’ARS ferme Mirecourt mais autorise l’ouverture d’une clinique Clinea filiale d’Orpea à Toul. Le CMP de Bruyeres dont les élus, la population et nous même demandons la réouverture, a été fermé provisoirement en 2019, alors qu’Inicea, aujourd’hui filiale de Korian, a ouvert un hôpital de jour à Epinal à ce moment-là. Korian et Orpea sont cotés en bourse !

Le rattachement du CHS Mirecourt au Groupement Hospitalier de Territoire 88.