Remiremont – Santé : une centaine de personnes brave la pluie pour soutenir l’ADEMAT-H

Jeudi 7 avril 2022, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier à l’appel de l’ADEMAT-H, dans le cadre de la journée mondiale de la santé, malgré le très mauvais temps. 30 d’entre elles ont utilisé le bus mis à disposition gratuitement par l’ADEMAT-H pour rejoindre l’action.

Jean Pierrel, président de l’ADEMAT-H, a commencé son Intervention par une bonne nouvelle : « les deux cardiologues africains les docteurs Bah et Ahinaga sont à leur postes à Remiremont et Epinal et ils vont rester ici. En leur nom, merci à tous, à la cheffe de service de cardiologie, le Docteur Katy Didier Petit et son équipe, aux adhérents de l’ADEMAT-H mais aussi aux journalistes, aux élus qui ont agi, et tous ceux pour qui le mot fraternité est une valeur forte de notre République ». Il a ensuite adressé « un salut et un soutien fraternel aux personnels des urgences dEpinal qui ont entamé un mouvement de grève pour surcharge de travail, mauvaise condition daccueil des patients et la création de lits daval ».

Puis les quelques élus présents ont pris la parole, principalement le sénateur Jean Hingray, Dominique Peduzzi, président de la communauté des Ballons des Hautes-Vosges, Didier Houot, président de la communauté de communes des Hautes-Vosges, Lydie Barbaux, maire de Plombières-les-Bains… Certains élus se sont excusés pour cause de travail des commissions dans la préparation des budgets annuels.

Philippe Spillebout a remercié publiquement et solennellement le Docteur Siavoche Amoghly, pour tous les soins prodigués au sein la Maison de santé de Saint-Maurice-sur-Moselle à la population de vallée de la Haute Moselle, et surtout déploré l’attitude de certaines personnes à son égard. Ses demandes répétées aux autorités et tutelles concernées, pour faire appel à un deuxième médecin, sont restées infructueuses. Il a pris la décision difficile de cesser son activité, car « un docteur généraliste, en charge d’un nombre de patients double de la normale, conduit à l’épuisement comme tout humain normalement constitué ».