Grand Est – Offrir les meilleures conditions à tous les lycéens, dans le public et le privé

La Région veille au bon fonctionnement des 352 lycées, publics et privés, de son territoire. Dans une démarche d’efficacité énergétique, elle en assure l’entretien, participe à leur construction et leur rénovation. Le Grand Est s’implique pour offrir aux plus de 215 000 jeunes les meilleures conditions de travail possibles.

Près de 23 millions d’euros pour les lycées privés.

La Région soutient les investissements structurants réalisés par les établissements privés sous contrat d’association avec l’État. Avec un budget de 9 millions d’euros, la collectivité veut proposer la performance à tous : lycées et Maisons familiales et rurales privés du Grand Est pourront ainsi se doter d’équipements plus efficaces.

Parmi les 204 projets accompagnés, on retient les actions suivantes :

Modernisation de locaux d’enseignement ;

Amélioration d’internats ;

Restructuration de bâtiments ;

Aménagement de Centres de documentation et d’information ;

Construction de gymnases ;

Réalisation de travaux liés à la sécurité et à la sûreté des établissements ;

Acquisitions de matériels informatiques et audiovisuels ;

Adaptations relatives aux mises aux normes d’accessibilités aux personnes à mobilité réduite, etc.

Dans cette même perspective d’égalité des chances public/privé, la Région contribue aux dépenses de fonctionnement de ces lycées privés sous contrat d’association avec l’État : près de 13,9 millions d’euros sont ainsi alloués au titre de l’année scolaire 20212022.

Objectif « lycées verts ».

La collectivité poursuit la mise en œuvre du plan « lycées verts ».

Soucieuse d’accueillir les lycéens, les enseignants et les agents de la Région dans de bonnes conditions, elle améliore l’efficacité énergétique des établissements scolaires.

Près de 2,3 millions d’euros sont votés en faveur du lycée François 1er à VitryleFrançois (51). Plusieurs travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique des installations de chauffage et de ventilation ainsi que de la performance thermique des bâtiments seront entrepris en 20222023. Une fois les produits amiantés enlevés, les travaux se concentreront sur l’isolation thermique extérieure des façades et de la toiture, le remplacement de cette même toiture et la totalité des menuiseries extérieures.

Ces rénovations au standard « BBC 2050 » ont vocation à diminuer considérablement la consommation énergétique de l’établissement et proposer un excellent confort thermique d’hiver comme d’été.

Au total, depuis le lancement du plan « lycées verts » » il y a un an, 80 millions d’euros y ont été mobilisés.