Législatives 2022 – Pierre François lance sa campagne à Ferdrupt

Parce que c’est la commune où Marine Le Pen a réalisé son meilleur score (65 %) sur la troisième circonscription, Pierre François a choisi cette commune pour sa présentation à la presse. Il a choisi Johan Girot, comme suppléant.

Pierre François, 35 ans, se dit Vosgien de la ruralité. Il a vécu dans les environs de Saint-Étienne-lès-Remiremont, avant de partir pour à Nancy parce que son père est muté, puis de faire un passage professionnel à Paris. Aujourd’hui, il habite Remiremont et est sur les Vosges « avec un projet d’implantation longue durée ».

« Ne donnez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron pour poursuivre une politique brutale. Donnez-lui une opposition et celle-ci ne peut plus être constituée par Jean-Luc Mélenchon après qu’il ait appelé à voter Macron. J’appelle au vote utile patriote ! ».

Un secteur favorable au Rassemblement National.

Avec une troisième circonscription qui cumule les bons scores pour Marine Le Pen, il est confiant. « J’ai maintenant plusieurs expériences de campagnes électorales, je serai un élu proche, accessible », promet-il. Pierre François défend un État souverainiste qui met des protections en place quand c’est nécessaire.

Soutenir les entreprises locales.

« Nous avions les meilleures ouvriers, les meilleures entreprises avec le meilleur système de protection sociale, aujourd’hui, il ne reste que le tourisme en guise de locomotive et des usines en désuétude et qui pollue comme celle de La Médelle. Le bois de nos forêts part à l’étranger et les scieries se retrouvent en déficit de matière première et le bilan carbone est désastreux ».

Aider des professionnels de santé à s’installer.

Il projette un aménagement équilibré, la réimplantation de services, le développement d’un projet santé cohérent avec les spécialistes qu’il faut. « Ils sont nombreux à vouloir s’installer dans les Vosges ou du moins j’en connais », affirme-t-il. Il veut lutter contre la casse sociale et garder l’âge de la retraite à 60 ans et sauvegarder la faune, la flore, l’environnement. « Cette circonscription a une vraie différence à valoriser », assure-t-il.

Un second engagé.

Johan Girot, 26 ans, professeur d’Histoire Géographie à Neuves-Maisons, habite Raon-aux-Bois. Il est engagé au Rassemblement National depuis 2 à 3 ans. Jeune en politique, il le secondera et se formera aux enjeux. Ils prévoient 3 rendez-vous sur les Vosges : Ramonchamp le vendredi 27 mai, Saulxures-sur-Mosselotte le 3 juin et Saint-Étienne-lès-Remiremont le vendredi 10 juin.

Brigitte Boulay.

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s