Ski – Assemblée générale du comité régional : Estelle Schutz-Kozlik reprend la présidence !

lue à l’unanimité, Estelle Schutz-Kozlik est la première femme à devenir président du comité de ski du massif vosgien. Elle succède à Jean-Marc Villemin à l’issue d’une assemblée générale tendue.

Surprise lors de l’assemblée générale du comité du massif vosgien de ski, ce samedi au Champ-du-Feu. Ni le président sortant Jean-Marc Villemin, en poste depuis 2015, ni le trésorier Daniel Koenig, candidat annoncé à la présidence, n’ont été élus au sein du comité directeur, sur fond de tensions à propos de l’état des finances.

Au vu de la crise ambiante, l’incontournable classique de fin de saison a d’ailleurs drainé un auditoire fourni cette année : plus de 80 dirigeants et près de 7.000 voix représentées sur un maximum théorique d’environ 8.900 voix, les statuts du comité attribuant une voix par licencié.

Les débats se sont déroulés dans une ambiance pesante mais conformément à l’ordre du jour prévu, notamment le rapport moral du président, la présentation des comptes ainsi que le budget prévisionnel. Celui-ci n’a pas été approuvé, recueillant seulement 37 % de voix favorables, compte tenu des difficultés financières. En effet, le déficit de l’exercice avoisinerait les 160.000 euros en attendant la présentation officielle lors de l’AG d’automne !

La matinée était consacrée aux rapports des différentes commissions. Au lendemain d’un hiver 2021 tronqué par la crise sanitaire, ils ont fourni l’occasion de revenir sur une saison exceptionnelle en termes d’enneigement, de courses organisées et de résultats internationaux. A commencer par la médaille d’or de Clément Noël dans le slalom des Jeux Olympiques de Pékin.

L’après-midi était dédiée à l’élection du nouveau comité directeur, point d’orgue de la journée. Sur les trente candidats déclarés, 25 ont été élus (lire ci-dessous). S’y ajoutent les présidents des sept comités départementaux et les deux représentants de Domaines Skiables de France et de l’Ecole du Ski Français soit 34 dirigeants.

Ils se sont ensuite réunis et ont élu à l’unanimité Estelle Schutz-Kozlik à la présidence. Un an après sa promotion au poste de secrétaire générale de la Fédération Français de Ski, la Mulhousienne continue de prendre du galon, en étant la première femme à devenir présidente du CSMV.

Sa volonté d’imposer une ligne de rupture a fait mouche. Elle réclame d’abord la vérité, pour les licenciés, sur la situation comptable de plus en plus délicate au fil des saisons. Celle-ci devrait impacter, par ricochet, le quotidien des compétiteurs alors que l’effectif a rebondi à 8.900 membres un an après être tombé à 6.000.

Un long travail de remise en ordre attend Estelle Schutz-Kozlik et son équipe. Des choix drastiques devront probablement être faits à l’issue de l’audit financier qui sera rendu par l’avocat missionné par l’assemblée.

Dans un climat plus détendu, la journée s’est terminée avec la remise de deux trophées de la Fédération Française de ski à deux figures du ski vosgien : Jean Claude L’épingle, président du comité départemental du Territoire de Belfort, et Dany Iselin, entraîneur alpin du comité départemental du Bas-Rhin.

D.J.

Le nouveau comité directeur : Fernand Ardizio (SCV Thann), Bertrand Bédel (AS Gérardmer), Jean-Pierre Cael (AS Le Valtin), Frédéric Colin (HMSN), Lionel Didierlaurent (SC Vagney-Rochesson), Jean-François Dreyer (Edelweiss), Claude Friant (SC Raon-l’Etape), Thierry Gaire (SCVM Saint-Dié-des-Vosges), Claude Gaudel (SC Le Bonhomme), Catherine Grandjean (SC Eloyes), Sylvie Gresillaud (SC Amnéville), André Grob (SC Ranspach-Markstein), Manuel Hoog (SC Masevaux), Manon Kroepfle (SCOSEG), Marie L’Epingle (SC Le Ballon-d’Alsace), Stéphanie Lombard (ACS Peugeot), Alain Meyer (Skieurs du Tanet), Pascal Munier (La Bressaude), Odile Munsch (La Bressaude), Mezian Nour (SC Luron), Martine Peter (SSTM Belfort), David Pettermann (SC Le Bonhomme), Ludovic Schaedelin (Mercredis des neiges), Flavie Scheppler (SC Belmont), Estelle Schutz-Kozlik (VT Mulhouse). A cette liste s’ajoutent les présidents des comités départementaux : Yves Bouvier (Haut-Rhin), Patrick Bellefleur (Haute-Saône), Nicolas Degermann (Bas-Rhin), Thierry Jeandel (Meurthe-et-Moselle), Bernard Krid (Vosges), Jean Claude L’épingle (Territoire de Belfort) et un candidat pour la Moselle, membres de droits de même qu’un représentant pour l’Ecole du Ski Français, Franck Lemaire, et pour le syndicat des remontées mécaniques, Benoit Perrin.