Faux billets : la movie money arrive à Remiremont

Depuis peu, on observe la mise en circulation de copies grossières de billets de 20 et 50 euros destinés au cinéma.

En un clic, sur un site connu de ventes en ligne sur Internet, vous pouvez vous procurer facilement de l’argent factice pour quelques dizaines d’euros. Des billets de 20 et 50 euros qui sont de grossières copies et dont l’utilisation se limite aux tournages de films ou de clips mais se retrouvent depuis quelques mois en circulation.

C’est ce que l’on appelle la movie money, en vente libre et parfaitement légale, car les billets portent la mention sur leur bande latérale « this is not legal, it is to be used for motion props only ». Par ailleurs, la signature de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), positionnée sous le drapeau de l’Union européenne, est remplacée par « Movie Money » dans le coin supérieur gauche du recto du billet alors que la mention en caractères grecs symbolisant l’euro devient « prop », signifiant « accessoire » en langue anglaise.

Bien qu’ayant la même dimension que les vrais, ces faux billets, au toucher, sont facilement reconnaissables car ils n’ont pas de relief au niveau de la bande de sécurité. Ils présentent des filigranes de piètre qualité, leur numéro de série est faux et toujours le même, soit « MB66688880 », et ils n’ont pas d’hologramme. Il n’empêche, on retrouve de plus en plus de coupures en circulation.

Photographie : Christian Schirm.