Yvon Remy, formidable historien du saut à ski à La Bresse et dans les Vosges

Les 2 et 3 juillet dernier, sous un ciel bleu et particulièrement bien ensoleillé, le ski club de la Bresse fêtait les 10 ans du tremplin de Lispach et y organisait la première manche de la coupe de France de saut à ski et de combiné nordique dans le cadre du Samse National Summer Tour 2022 des U15.

Une soixantaine de jeunes, filles et garçons, de 19 clubs du Jura, des Alpes, du Dauphiné, des Vosges et venant aussi de 2 clubs de nos amis Suisse voisins (Les Diablerets et Vallée de Joux) se sont envolés offrant au cours de plusieurs manches, de spectaculaires images au public présent mais malheureusement trop clairsemé.

Avec un meilleur saut mesuré à 44m, le record du tremplin a bien failli être battu.

Ce fut l’occasion de remonter le temps et de montrer combien les Vosges et La Bresse ont apporté de champions au saut et au combiné nordique national depuis 1924.

Sur des dizaines de panneaux composés chacun de plusieurs photos, affiches, coupures de journaux, palmarès et documents divers patiemment découpés, collectés, parfaitement conservés et mis sous cadre verre, Yvon REMY raconte l’histoire complète, extraordinaire et parfois émouvante du tremplin d’entre les gouttes, du tremplin de Lispach, des sauteurs et combinards Vosgiens et Bressauds. Tout y est : les plans, les photos et articles sur leur construction, ceux de leur inauguration, des compétitions et du public qui venait très nombreux, souvent à pied et même de loin, encourager et assister aux exploits des compétiteurs locaux.

D’innombrables photos des sauteurs et combinards ont permis à certains de se revoir en action ou à d’autres de revoir un parent, un copain ou une connaissance parfois disparue.

Des skis de saut d’époque ainsi que divers objets complète l’exposition.

Yvon qui fut, rappelons le, Champion de France de saut catégorie cadets, a offert aux jeunes montés sur la plus haute marche des podiums du Samse National Summer Tour, plusieurs coupes provenant de sa propre collection de trophées amassée au cours de sa belle carrière sportive et il a également remis un fanion historique de l’équipe de France de saut au jeune dont le n° de dossard a été tiré au sort par Antoine Gérard venu faire un retour au source dimanche matin, tout comme Maxime Laheurte et d’autres anciens sauteurs Bressauds à l’image de Gérard Colin venu de son Jura d’adoption.

Un beau week-end créateur de traits d’union symboliques entre les anciens de l’exposition, les jeunes retraités de la discipline et la relève montante.

Chacun s’accorde maintenant pour que tous les éléments de cette fabuleuse histoire soit conservés dans un lieu où ils pourront être à nouveau exposés et proposés de façon permanente et évolutive au regard d’un public beaucoup plus large.

Nous devons prendre conscience que nous disposons d’un patrimoine sportif exceptionnel qu’il nous appartient de sauvegarder, d’une part, en mémoire de ceux qui en ont posé les premières briques, et d’autre part, pour l’exemplarité de la réussite qu’ils faut montrer aux jeunes générations.