François Vannson : « nous allons créer un observatoire de l’eau »

H2o… C’est la formule chimique de l’eau qui est composée de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène. Une formule simple et essentielle à la vie mais qui se fait plus rare en Europe, en France et dans les Vosges.

En France, en 2017, 5,1 milliards de m3 d’eau ont été traités. Sur ces plus de 5 milliards environ 1 milliard a été perdu soit environ 20%.  Ce qui place la France devant le Royaume-Uni (21% de perte) et devant l’Italie (38% de perte). Le taux de renouvèlement des canalisations sur une année est de 0,6% en France.

Dans les Vosges, le Département s’est déjà fortement engagé afin de préserver la ressource en eau notamment dans le cadre de son soutien financier important aux communes ou intercommunalités et leur programme de rénovation des réseaux d’eau potable. Il est également fondamental d’éviter toutes fuites sur ces réseaux. En moyenne ce sont 30 à 35% de perte qui sont déplorés sur les réseaux d’eau vosgien.

Ainsi, le Département finance à hauteur de 20% les travaux de protection et de mise en conformité des ressources, les travaux de création, de mise aux normes ou de sécurisation globale d’ouvrages de prélèvement d’eau potable (point de captage, travaux de sécurisation…), les travaux de sécurisation des réseaux d’adduction et de distribution, les travaux de sécurisation qualitative et quantitative, les travaux d’amélioration des conditions de distribution, les travaux de mise aux normes ou de sécurisation des stations de traitement pour la production d’eau potable …  Ces travaux sont subventionnés à la condition que le prix minimum de l’eau soit de 1,15 euros par m3 en 2022.

En 2022, le Département des Vosges a d’ores et déjà alloué 3 768 236 euros de subvention (Captages, château d’eau, traitement de l’eau, création de station) aux communes ayant réalisé ces travaux sur un total de 16,2 millions d’euros (soit plus de 20% d’aides). En 2021, le Département avait alloué 1,7 million d’euros d’aides pour un montant total de travaux de 7,8 millions. En un an les communes ont donc plus que doublé leurs travaux de rénovation de leurs réseaux, une volonté soutenue par le Département des Vosges.

Ainsi à Châtenois, une première tranche de travaux a été réalisée sur les réseaux fuyards pour 1.246.170 €. Le Département des Vosges a apporté une aide de 201.695€. Une deuxième tranche de travaux a aussi été réalisée concernant ses réseaux fuyards pour 5 904 276 €. Le Département étudie actuellement la possibilité de subventionner ces travaux. Toujours à Châtenois, des travaux sur les réservoirs ont aussi été entrepris pour un coût total de 2 000 000 €. Une première subvention a été attribuée par le Département (165975 €). Une 2e subvention est actuellement à l’étude.

De plus, François Vannson, Président du conseil départemental, souhaite que le Département des Vosges renforce ses efforts et créera ainsi un observatoire de l’eau. L’idée est de pouvoir mettre en place un observatoire généraliste accessible au grand public sous la forme d’un espace internet.  « En effet, le Plan Vosges comporte un volet très important sur la transition écologique. La gestion de l’eau nous guide à créer cet observatoire de l’eau qui aura pour vocation d’intégrer les données des schémas départementaux d’assainissement et d’adduction d’eau. Ces statistiques locales nous permettrons de mieux orienter nos actions par secteurs géographiques et par nature d’opérations pour une gestion optimale de la ressource en eau et ainsi fixer un objectif de sobriété maximum » explique François Vannson. « De plus, cela doit nous permettre de dégager des actions concrètes et cohérentes. Exemple stocker l’eau en période de forte précipitation en lien avec la communauté scientifique » poursuit le Président du Département des Vosges.  

Enfin, François Vannson va formaliser la création d’un groupe de travail et d’un comité de pilotage au sein du Département qui rassemblera des élus départementaux, l’Etat et les collectivités afin d’évoquer les solutions concrètes à mettre en place pour faire face aux périodes de sécheresse.

Bon à savoir :
   –  Le prix moyen de l’eau dans les Vosges est de 1,29 € sur la base d’une facture de 120 M3.
    – En France, ce prix moyen est de 2,08 €.
    – Dans les Vosges, le prix le plus bas est de 0,75€ sur la base d’une facture de 120 M3 et le prix le plus haut est d’environ 2,8€.

Source : conseil départemental des Vosges.