Le Val-d’Ajol – Fermeture du collège : c’était chaud ce mardi soir à la réunion publique !

Au gymnase, une équipe du conseil départemental des Vosges, emmenée par le président François Vannson, qui essayait de se faire entendre et n’arrivait pas à en placer une, et en face, Le Val d’Ajol, parents, commerçants, habitants, enfants et familles qui refusaient que leurs enfants quittent le Val d’Ajol. Une solution ? Oui mais au Val d’Ajol, pas à Plombières-les-Bains !

Les parents sont en colère. Ils sont mis devant le fait accompli et ça ne passe pas ! « Pas question que les enfants soient dans le bus plus de 3/4 heures. Pas question que le Val d’Ajol devienne une ville dortoir ». Les manifestants sont décidés à proposer d’autres solutions : l’ancien CEG par exemple … avec quelques aménagements ».

Mais pour eux, le provisoire, c’est obligatoirement au Val d’Ajol !

« Pourquoi n’avez-vous rien fait avant ? » interrogent encore les parents. « Pourquoi avoir laissé la situation se dégrader ? ».

La président Vannson a failli jeter l’éponge plusieurs fois. Finalement, un minimum d’informations a pu être donné. Mais les parents revendiquent le droit de choisir où leur enfant va étudier et ce ne sera pas de l’autre coté de la vallée. Là-dessus, ils sont unanimes. « Je vous invite à résister, c’est nous qui avons le pouvoir, ce sont nos enfants », annonce Fabienne Mazon.

Le dialogue ne sera pas évident !

Brigitte Boulay.