Le Val d’Ajol – La commune demande un accord de principe pour un collège transitoire au Val d’Ajol effectif en novembre

Dans un courrier adressé au président du conseil départemental des Vosges, la commune demande un accord de principe pour un collège transitoire au Val d’Ajol effectif à rentrée de novembre 2022, après les vacances de la Toussaint.

Le courrier.

Notre collège

Lettre préparée hier entre élus et collectif citoyen. Envoyée ce matin par e-mail au Président du Département. Sera suivi lundi d’un courrier papier.

Monsieur le Président du Conseil départemental des Vosges,

Monsieur le Directeur académique des services de l’éducation nationale du département des Vosges,

Nous, parents, habitants, commerçants, membres d’associations et élus du Val d’Ajol et du Girmont-Val d’Ajol souhaitons vous proposer un projet de maintien de l’éducation de nos collégiens au centre du Val d’Ajol dans un souci de bien-être de nos enfants et de vitalité du territoire.

Mr le Président, vous nous aviez assuré il y a quelques mois qu’aucun collège ne fermerait tant que nous serions en période de revitalisation sous le programme « Bourg-centre / Petites Villes de Demain ». Vous pouvez également constater notre dynamisme et notre volonté d’agir dans des projets de labélisations « Commune bas carbone » et « Forêt d’exception ».

Pourtant, lundi 22 août 2022, vous nous avez annoncé la fermeture de l’établissement de notre collège pour des raisons de sécurité. Bien sûr nous ne contestons pas le motif de fermeture, mais réalisez que cette annonce est violente pour l’ensemble d’entre nous. Cette perte est tout à fait regrettable.

– Comment attirer de nouvelles familles sans cet outil indéniable d’attractivité ?

– Comment imaginer l’avenir de notre territoire rural sans pouvoir offrir aux enfants un cadre de vie facilitant l’autonomie et l’indépendance ?

– Comment assurer une vie active des associations ?

– Comment transformer cette zone bientôt vide alors que des commerces dépendent du dynamisme du collège ?

Nous devons faire la rentrée la plus sereine possible pour les collégiens sur le site de Plombières-les-Bains. Cependant, vous connaissez notre territoire ; jadis une seule et même commune, Le Val d’Ajol et le Girmont-Val d’Ajol sont aujourd’hui deux communes rurales composées respectivement de 4000 et 250 habitants répartis dans 60 et 10 hameaux sur une superficie de 73 et 17Km2.

Pour certains élèves, le trajet de bus depuis leur domicile atteint actuellement une heure et se rallongera d’une vingtaine de minutes sur une route sinueuse et par endroit étroite.

Par ailleurs nous savons que la construction d’un collège classique s’envisage à partir de 300 élèves. Vous savez ce chiffre difficile à atteindre en montagne. Le fait que les deux sites de Plombières-les-Bains et Le Val d’Ajol soient mutualisés permet d’approcher ce seuil tout en s’adaptant aux spécificités géographiques.

La politique actuelle de l’État est de remettre l’éducation au cœur des grands projets. La politique du conseil départemental des Vosges est de faire de la jeunesse une priorité.

Nous sommes dans cette vision également.

Une analyse des besoins et des infrastructures communales disponibles nous a permis à l’heure actuelle de profiler un projet de collège transitoire de proximité et de qualité.

Au centre du Val d’Ajol, l’ancien CEG réhabilité en 2016 (actuel espace Art et Culture), ainsi qu’un bâtiment adjacent, peuvent être réorganisés rapidement. Ce dispositif devra être complété par quelques structures modulaires, immédiatement disponibles et prévues pour un usage scolaire. Ce collège transitoire pourra accueillir les cours et l’équipe administrative dans le respect des normes de sécurité et des exigences pédagogiques. Sans oublier la cantine qui pourra être hébergée dans un établissement conforme à la restauration et pouvant contenir 300 personnes.

Cette mise en place peut se construire en quelques semaines, avant les premiers gels de l’hiver. Un certain nombre d’Ajolais disponibles et volontaires (associations, commerçants, parents d’élèves) nous ont assuré de leur coopération.

Mr le Président, par ce courrier, nous vous demandons officiellement votre accord de principe pour l’installation de ce collège transitoire. Cet accord permettra aux parents et aux élèves d’envisager sereinement la rentrée sur le site de Plombières et évitera à certaines familles d’envisager des solutions alternatives à Fougerolles ou Remiremont.

Toutes les modalités financières et techniques seront à étudier en étroite collaboration entre les trois parties : conseil départemental, éducation nationale et commune au sein d’un groupe de travail.

Nous avons tous la même volonté de maintenir des équipements de proximité sur les territoires aux habitats dispersés et éviter des déplacements quotidiens dangereux et à fortes émissions carbone. Aussi nous travaillons depuis longtemps dans ce sens avec nos voisins de Plombières-les-Bains et du Girmont-Val d’Ajol dans une logique de territoire.

Mr le Président, lors de notre rencontre du mardi 23 août 2022 en salle de conseil municipal, vous avez suggéré de travailler sur un projet d’établissement innovant incluant des classes nouvelles (sport, écologie) et des formations variées (gastronomie, artisanat). Nous aurons à cœur de faire évoluer ensemble ce projet transitoire vers ce projet d’avenir, en étroite synergie et complémentarité avec le site de Plombières-les-Bains.

Nous ambitionnons d’être le premier collège novateur à petite structure des Vosges.

Afin que vous puissiez vous projeter dans cette réalisation, nous vous transmettrons un préprojet dans les prochains jours que nous aimerions rapidement travailler avec vos services afin d’en concrétiser la faisabilité.

Mr le Président, nous attendons votre réponse au plus tard le jeudi 1er septembre 2022 à midi, veille de la rentrée de nos collégiens.

Veuillez agréer Mr le Président, Mr le Directeur, notre plus haute considération.

Anne Girardin, maire du Val d’Ajol, représentante de :

– Patrick Vincent, maire du Girmont

– Cédric Aubry, représentants du collectif “Tous unis pour un collège au Val d’Ajol”.