Remiremont – Comment enherber pour moins désherber ?

Photographies par Christian Schirm.

Depuis juillet 2022, une directive européenne interdit d’utiliser les herbicides à base de produits phytosanitaires. Ce mercredi 5 octobre au cimetière, les élus des communes du secteur ont découvert une nouvelle méthode à base de déchets de papiers et de bois. Frédéric Simon, adjoint au maire en charge du développement durable et des espaces naturels, et son collègue Roger Boucelot ont assisté à l’engazonnement des zones stabilisées. L’opération de végétalisation était réalisée par les entreprises DEEVERT, DLF et EUROTEC.

Mercredi 5 octobre 2022, en partenariat avec la ville de Remiremont, l’entreprise DEEVERT organisait une démonstration d’engazonnement au cimetière de Remiremont.

Zéro Phyto c’est maintenant.

Depuis le 6 février 2014, la loi n° 2014-110, dite loi « LABBÉ », encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble du territoire national. L’interdiction à visée écologique, concerne l’entretien des espaces verts, les voiries, les promenades et les forêts ouverts au public. Depuis le 1er juillet 2022, cette loi interdit l’utilisation des produits phytosanitaires entre autres dans les cimetières, les établissements publics, de santé, et les établissements sportifs. 

Les nouvelles restrictions impactent directement l’organisation des structures publiques et des collectivités, qui doivent complètement redéfinir la gestion de leurs espaces verts.

DEEVERT et la ville de Remiremont, un partenariat de confiance depuis 3 ans.

Depuis 3 ans, la ville de Remiremont fait confiance à l’entreprise DEEVERT pour l’engazonnement des zones stabilisées de son cimetière. Précurseur sur cette technique, la ville accueillait ce mercredi 5 octobre l’entreprise DEEVERT, ainsi que deux fournisseurs : DLF (semences de gazon) et EUROTEC (hydroseeding) afin de présenter les modalités d’application de cette technique et ses avantages.

Pour cet évènement, l’ensemble des présidents des communautés de communes des Vosges et de Haute-Saône ont été invités, ainsi que plus de 175 élus municipaux. L’objectif est de promouvoir cette technique, et d’accompagner les collectivités dans cette transition tant sur le point technique que dans la formation de leurs équipes.

Enherber pour moins désherber n’est pas un paradoxe ! Une méthode écologique, pratique et esthétique.

L’engazonnement est une méthode très pertinente pour répondre aux besoins des espaces publics. Le progrès génétique a permis de mettre sur le marché des gazons adaptés nécessitant moins d’entretien. Cette pratique d’engazonnement apporte des bénéfices en termes de coût comparé à une politique d’élimination systématique des mauvaises herbes, même isolées. Par ailleurs, laisser plus de place au végétal en milieu urbain permet un indéniable gain en matière de qualité de vie.

Photographies par Jean-Claude Olczyk.