Vosges – Les élus modifient le budget pour atteindre près de 512 millions d’euros

Les élus ont approuvé le nouveau budget du département des Vosges qui s’établira désormais à 511,97 millions d’euros soit une hausse de 1,27 million d’euros. 

Ce budget « traduit la difficile équation que nous avons à résoudre afin de concilier d’une part, le maintien de nos Ambitions départementales dans le cadre du Plan Vosges 2027 et d’autre part, la nécessité d’assumer les engagements nationaux pris unilatéralement par le Gouvernement. Il en résulte une hausse, sans précédent, de nos dépenses en 2022 qui s’élèvera à plus de 30 Millions d’euros par rapport au budget 2021 » explique François Vannson, Président du Département des Vosges.

Ainsi, ce budget permettra au Département d’assumer ses principales compétences, et notamment celles liées aux dépenses sociales telles que le transport des élèves handicapés (+ 900.000 euros) ou l’hébergement spécialisé des enfants (+330 000 euros), tout en permettant la préservation voire l’augmentation de certaines actions prévues dans le Plan Ambitions 2027, à travers notamment, la reconstruction du collège de Vagney (+1 million d’euros) et l’acquisition d’équipements numériques dédiés (255 000 euros) ainsi que la poursuite des efforts en faveur de l’entretien de notre patrimoine routier (+1,9 million d’euros).

Le Département a également inscrit une enveloppe supplémentaire de 3 millions d’euros afin de voter les subventions en faveur des projets d’investissements communaux et intercommunaux.

Cependant François Vannson tire la sonnette d’alarme sur : « le fait que les Collectivités, et tout particulièrement les Départements, apparaissent comme le « chéquier » du Gouvernement qui n’hésite pas à prendre des engagements en terme de revalorisation du point d’indice des fonctionnaires et d’augmentation des agents des métiers de l’accompagnement social et médico-social. Et ce, dans des proportions très significatives comme si le syndrome du « quoiqu’il en coute » et les Milliards d’euros déversés étaient encore un réflexe pour certains de nos dirigeants. A la différence près que ces annonces, il revient au Département de les assumer ! Si la solidité financière de notre Collectivité et la dynamique de nos recettes, jusqu’alors préservées, vont nous permettre de relever le défi pour cette année 2022. Il faut, en revanche, dès à présent, nous interroger sur nos capacités à tenir ce rythme sans risquer à moyen voire court terme l’asphyxie financière ».