Saint-Maurice-sur-Moselle – Le conseil municipal s’insurge contre la décision de ne plus célébrer des funérailles dans l’église


Lors de la réunion du conseil municipal du lundi 19 décembre 2022, le maire a donné lecture, à l’assemblée, d’un courrier de la Paroisse Frédéric Ozanam l’informant qu’à partir du 1er janvier 2023, les célébrations de funérailles se dérouleront uniquement dans les églises de Le Thillot et de Rupt-Sur-Moselle, villes où sont installées les Maisons Funéraires.

Cette décision est motivée par les raisons suivantes :

• Vieillissement et diminution du nombre de personnes bénévoles et volontaires,

• Economies de déplacement pour célébrants et animateurs,

• Economies de chauffage des Eglises.

Le conseil municipal a considéré « l’attachement, de nos concitoyens, à leur église,

que l’église ne doit pas devenir uniquement le monument emblématique de la commune et qu’elle doit demeurer le lieu de culte qui rassemble la population pour la célébration des évènements jalonnant les étapes de leur vie,

que l’étape des funérailles est essentielle et qu’il est inconcevable pour nos concitoyens de la délocalisée ».

Le conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité,

  • « conteste cette décision proposée sans aucune concertation avec les communes concernées par cette nouvelle réglementation arbitraire » ;
  • « s’insurge contre cette décision, quelles que soient les raisons évoquées, qui ébranlerait chacun dans ses sentiments, ses habitudes et ses convictions » ;
  • « demande au Père Piotr K Wilk, au Père Clément Ayemene Yao et à l’équipe paroissiale de revenir sur leur décision »
  • « autorise le Maire à signer tous documents afférents à cette délibération ».