Remiremont – Corrida des Abbesses : Félix Laurent pour la première fois, Emilie Jacquot-Claude en habituée

Tous les classements sont à retrouver en pied d’article.

Cette année, la 41e Corrida des Abbesses a dû composer avec deux adversaires : une organisation fixée un soir de semaine au lieu de l’habituel dernier dimanche de décembre et la pluie qui n’a pas ménagé ses efforts pour doucher les enthousiasmes. Avec 698 classés, l’épreuve organisée par les bénévoles de l’Athlé Vosges Pays de Remiremont a également drainé un nombreux public, massé en bras de chemise au centre-ville.

Félix Laurent n’avait encore jamais participé à la Corrida des Abbesses. C’est désormais chose faite et pour une première, l’athlète de Bar-le-Duc n’a pas fait dans la demi-mesure. Il a inscrit son nom au palmarès de la 41e édition ce vendredi 30 décembre 2022 devant deux Alsaciens du FC Haguenau. Il s’impose avec une confortable avance de 20 secondes sur Grégory Basilico pendant qu’Alexis Huck complète le podium à 37 secondes.

C’est sur la fin de la deuxième boucle que Félix Laurent a fait la différence avec Grégory Basilico, son compagnon d’échappée. Une attaque sèche comme un coup de trique et le trou se creusait irrémédiablement.

Avec une aisance déconcertante, le jeune Meusien de 22 ans s’envolait vers un succès net et sans bavure. « Je n’étais jamais venu à Remiremont, je prépare le 10 kilomètres de Valence en Espagne pour viser les 29 minutes 30. Même si je me qualifie pour les France du 10 kilomètres, je ne les ferai pas car ce n’est pas ma spécialité. C’était donc une bonne séance que de venir ici » expliquait le gaillard de 22 ans.

Félix Laurent n’est pas le premier venu. Champion de France cadet du 2000 mètres steeple et vice-champion de France espoir sur 3.000 mètres steeple, il compte déjà deux sélections en équipe de France des jeunes à son palmarès. Il a ainsi successivement disputé les Mondiaux cadets en 2017 et les Mondiaux juniors en 2019.

Chez les féminines, grande habituée des victoires sous les arcades, la Mosellane Emilie Jacquot-Claude a ajouté une ligne supplémentaire à son palmarès romarimontain. Elle prenait également et surtout sa revanche sur la quatrième place dont elle avait dû se satisfaire ici l’an dernier. En prime, Emilie Jacquot-Claude devance de 19 secondes sa dauphine, la Haut-Saônoise Candice Denizot, qui l’avait justement l’emporté un an plus tôt. Et elle distance de 3 minutes 02 Chloë Remy, la Vosgienne de La Bresse.

« Je m’étais fait un peu avoir en 2021. J’avais à coeur de remonter sur la première marche cette année » confiait Emilie Jacquot-Claude. « Mais cette fois-ci, j’ai réussi à avoir les jambes. Et j’ai tenu jusqu’au bout ».

De bon augure en vue du marathon de Séville où elle espère renouer son record personnel à 2 heures 35.

David Jeangeorges.

COURSE 1.

COURSE 2.

COURSE 3.

COURSE 4.

COURSE 5.

Photographies par Christian Schirm.