Saint-Etienne-lès-Remiremont – Les salariées du Home Fleuri ont appris le départ du directeur

Alors qu’elles tentaient de se faire entendre depuis deux ans, les salariées de l’EHPAD Le Home Fleuri ont appris le départ du directeur de l’établissement.

Pour le moment, on ne sait pas exactement de quelle manière il est parti. Mais chacun a pu prendre connaissance de l’annonce passée sur divers sites spécialisés en recherche d’emploi pour retrouver un directeur ou une directrice d’établissement.

Ce qui est certain, c’est que ce dossier brûlant était suivi par la Ligue des Droits de l’Homme de Remiremont et l’association AC Anti-corruption. Le dossier était lourd : harcèlement envers le personnel, un grand nombre de salariées seraient entrées dans l’établissement en deux ans pour en ressortir très vite. Ces personnes sont parties soit volontairement suite aux agissements dont elles étaient victimes, soit en étant remerciées par la direction.

Les salariées avaient multiplié les démarches en avertissements des dysfonctionnements de l’EHPAD auprès des président et vice-présidents de l’établissement, certaines personnes avaient porté leur dossier auprès des Prud’hommes, de l’Inspection du travail et de l’Agence Régionale de Santé. Malgré toutes ces interventions auprès des organismes, elles n’ont pas été crues et leur parole a été mise en doute face à la direction de l’EHPAD.

Le dossier laisse apparaître les failles vis-à-vis des pensionnaires de l’établissement, victimes d’un manquement évident de compassion humaine, devant s’habituer sans cesse à de nouveaux visages, perdant leurs « soignants – amis – confidents ».

Christiane THIRIAT.