Remiremont – L’ADEMAT-H réclame l’installation rapide d’une seconde IRM à l’hôpital

L’ADEMAT-H a installé une nouvelle banderole pour réclamer l’installation rapide d’une seconde IRM à l’hôpital.

“Les délais de rendez-vous sont trop longs et de plus à partir de juin 2023, Radiolor, entreprise privée à but lucratif va installer une machine, venant concurrencer directement le Service Public car à cette date il y a dérégulation complète du marché de la radiologie, largement convoités par des groupes financiers relevant de fonds d’investissements” selon le président Jean Pierrel. “A tel point que l’académie de médecine s’en inquiète”.

“La tarification à l’activité (T2A) détermine les ressources de l’hôpital. La radiologie constitue une des sources principales de l’activité du centre hospitalier. Outre l’immanquable déséquilibre financier, que cela va provoquer le risque est grand de voir les établissements de santé privés capter toute l’activité très rémunératrice, sans participer à la permanence des soins le soir et le week-end et en laissant au service public les cas les plus complexes, non rémunérés à la hauteur du temps passé et de la technicité exigée” poursuit le président.

L’ADEMAT-H demande également l’implantation rapide d’un service de cardiologie interventionnel à Epinal avec coronarographie. “5.000 Vosgiens sont contraints tous les ans d’aller en Meurthe-et-Moselle dont 75% en privé à but lucratif. C’est un grave problème de santé publique Nous refusons de subir. ADEMATH interpelle à nouveau la directrice générale de l’ARS et les élus” s’émeut également Jean Pierrel.