Ski-roues – Bastien Poirrier domine la montée du col Amic avant un… contrôle anti-dopage

Au lieu de la traditionnelle montée du Koestel dont la route est dégradée, les bénévoles du ski-club Ranspach invitaient à la montée du col Amic, hier matin, à l’occasion de la dernière course de ski-roues de l’avant-saison hivernale. Pour une première, elle restera dans les annales. Aussi surprenant que cela puisse paraître pour une épreuve aux enjeux limités, un contrôle anti-dopage a été diligenté à l’issue de la course, à la demande de l’AFDL. Peut-être pour tester les capacités de réaction des organisateurs qui auront l’honneur d’accueillir la coupe de France durant ce prochain hiver.

Au fil de la matinée, les U13 se sont mesurés sur 3 km, les U15 sur 5,5 km, les U17 sur 6,5 km et les U20 et seniors sur 9 km. 72 coureurs ont bravé des conditions automnales sous le brouillard.

Comme c’était prévisible, Bastien Poirrier a dominé la concurrence de cette mass-start. « La course était sympathique, avec un parcours idéal sur une route en super état. C’était un peu moins rigolo qu’au Koestel où l’on faisait trois tours dans le village. Le col Amic, c’est un exercice de montée pure » confiait le leader du club organisateur. « J’ai accéléré progressivement pour emmener Anthonin Schoeffel et Clément Christmann le plus loin possible puis j’ai attaqué à mi-course pour faire mon truc ». Antonin Schoeffel et Clément Christmann complètent un podium totalement ranspachois.

Bastien Poirrier s’élançait pourtant un brin dans l’inconnue. « Je suis rentré de deux semaines du stage du club sur le glacier de Ramsau, en Autriche. De plus, il y une semaine, je me suis bloqué le dos. Je ne savais pas trop où j’en étais mais les sensations étaient bonnes ».

De quoi le rassurer en attendant de renouer avec la neige et la saison internationale des longues distances de la Visma Ski Classic, le dernier week-end de novembre à Livigno en Italie. Sous les couleurs d’un nouveau team suite au retrait de Jobstation Rossignol. « Pour l’heure, j’attends de choisir entre deux propositions, une en France, une à l’étranger. Ma situation va se débloquer ces prochains jours ».

Dans les autres catégories, Pierre Jan (AS Gérardmer SN) et Coline Schwzeitzer (SC Ranspach) l’emportent en U17, Vosgiens et Alsaciens se partagent également les succès en U15 avec Victor Boutot (Basse-sur-le-Rupt SN) et Agathe Margreither, la Ranspachoise exilée dans le Jura, alors que les Ranspachois font coup double en U13 avec Raphaël Dubief et Cécile Berna.

S’ensuivait, pour cinq hommes et cinq féminines, le contrôle anti-dopage à la ferme du Kohlschlag. Dernier à être soumis au test, Bastien Poirrier a dû s’y reprendre à deux fois. « J’avais bu trop d’eau, mes urines étaient trop claires. Après un premier test à 14 h, j’y suis repassé à 16 h. Heureusement que les autres coureurs n’ont pas connu ce souci car ça fait long pour une course de ski-roues ».

D.J.