US National cross-country championship – Pierre Galbourdin bien dans ses pointes

Son équipe des Lions de Floride ayant accédé à la qualification nationale mi-novembre, le triathlète vosgien Pierre Galbourdin, actuellement coureur et nageur en université américaine où il étudie en Master, est allé défendre ses nouvelles couleurs, accompagné de six camarades, aux abords du splendide Lac Tahoe en Californie.

« Je mesure chaque jour ma chance inouïe, c’est tellement chouette de concilier ce type d’études et de découvrir en groupe des endroits somptueux (…). La course en elle-même était dingue, d’une telle densité, ça fait drôle d’être en fin de peloton et de ne faire que subir alors qu’on se sent en jambes et que le cadran donne des indications très satisfaisantes ! Mon team (7 qualifiés au total) comporte 2 grosses locomotives (79 et 130 èmes) très régulières qui tirent les autres, dont je fais partie, et on voit bien qu’on a gommé des paliers grâce à notre envie commune de nous dépasser. Je suis donc content de mon classement final dans ce mouchoir de poche et je réalise encore plus à quel point chaque petite seconde compte » confie Pierre Galbourdin. Il termine 209ème sur 267 qualifiés et un chrono de 32 minutes 48 pour une distance de 10.200 mètres. Il ajoute : « En intégrant le groupe en août dernier, j’avais le potentiel pour être le 5 ou 6ème équipier sur les résultats 2018. Donc là évidemment, terminer en 5ème position de mon team au « National » 2019 alors que tous ont encore progressé et que j’arrive juste, c’est hyper encourageant ».

79192241_809956606131634_917889942003122176_n

Expérience magique qu’une épreuve de ce niveau, d’autant que les entraîneurs avaient marqué le coup de la qualification en organisant quelques séances inoubliables aux abords du Golden Gate Bridge et un crochet touristique marquant. « Heureusement que c’était après le championnat la visite du Parc du Yosemite parce que ça coupe le souffle des paysages pareils ! » blague-t-il « ça valait la peine tous ces réveils musculaires à 5 heures 45 » ajoute-t-il .

73388479_502583493665483_2457632968840052736_n

Place à présent à un peu de vélo et peut-être du ski pour la coupure des fêtes, avant de démarrer un bloc sur piste à la reprise de janvier. « Je ne chaussais les pointes qu’une ou deux fois par an depuis 2015 alors ça va faire du bien de les laisser un peu au placard pour d’autres activités ».

Il semblerait bien qu’on ne change pas un sportif chevronné passionné de triathlon !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s