Remiremont – La Communauté de Communes délibère en toute sérénité, sauf que…

Reportée pour cause de quorum non atteint il y a une semaine à Vecoux, les membres de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales se sont retrouvés ce mercredi matin en son siège de Saint-Etienne-lès-Remiremont, alors que le jour n’était pas encore levé. En effet, le président Michel Demange avait convoqué ses troupes dès 8 heures du matin. Ils étaient cette fois 18 à répondre présents sur 32 élus. Une réunion qui a débuté avec café et croissants.

Jamais deux sans trois, traduit un célèbre proverbe. Annulée le 18 décembre dernier pour cause de quorum non atteint, puis reportée dans un premier temps au samedi 21, c’est finalement au petit matin de cette journée du 24 décembre que l’ordre du jour de ce conseil communautaire a pu être examiné. Dans la plus grande sérénité d’ailleurs à quelques heures du Réveillon de Noël.  Les 23 points ont été approuvés à l’unanimité, sans la moindre animosité.

Un bémol tout de même, car il y a bien eu un refus… après la clôture de séance. Jean Hingray, le maire romarimontain, sollicitait auprès du président Michel Demange une discussion en interne sur un sujet dont il devait être question le 18 décembre dernier. Réponse du président de la Communauté de Communes : «cette discussion aurait dû avoir lieu la semaine dernière, mais aujourd’hui elle ne peut être envisagée, je dois enchaîner avec une autre réunion ». Visiblement offusqué, le maire romarimontain s’est échappé dans les couloirs, son téléphone collé à l’oreille.

La piste d’athlétisme en sujet qui dérange ?

En coulisses, nous apprenions que la fameuse discussion devait porter sur la piste d’athlétisme du stade de Béchamp, actuellement en phase de réfection. Le souhait de Jean Hingray serait d’obtenir une subvention de la part de la Communauté de Communes dans le cadre de ces travaux au stade, l’élu romarimontain considérant que la piste est également utilisée par les clubs sportifs des communes environnantes. Mais, il semble que le président de la Communauté de Communes ne l’entende pas ainsi et que par conséquent, il n’est pas question d’apporter la moindre contribution au profit de la piste d’athlétisme.

Jean Hingray et Michel Demange ne passeront pas le réveillon ensemble !

Ce qui se trame en coulisses s’exposera peut-être au grand jour lors d’une prochaine réunion. Mais il faudra sans doute faire vite, puisque le débat concernant les orientations budgétaires de la Com-Com est d’ores et déjà programmé pour le 3 février 2020. Pour l’heure, une  chose est sûre, Jean Hingray et Michel Demange ne passeront pas le réveillon de Noël ensemble. Et pas davantage celui du Nouvel An !

Article de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.