Saulxures-sur-Moselotte – Trois des quatre médecins ont cessé leur activité en deux ans

En deux années, Saulxures-sur-Moselotte vient de perdre trois de ses quatre médecins. Coup sur coup, en 2018 et 2019, ces trois médecins ont pris leur retraite, sans être remplacés.

Ils étaient installés dans la commune depuis les années 70 pour l’un, depuis les années 80 pour les deux autres. Un premier a fermé son cabinet en mai 2018, un second en août 2018 et un troisième en fin d’année 2019.

Originaire d’Espagne, un nouveau médecin s’est installé il y a quelques années, dans les locaux de l’ancien collège, acquis par la commune.

Aujourd’hui, il reste à Saulxures-sur-Moselotte ce seul médecin, pour une population de 2.600 habitants. Du jamais vu depuis la… fin de la deuxième guerre mondiale.

Durant la campagne électorale de 2014, le maire, Denise Stappiglia, avait annoncé “se battre pour la réalisation de la maison de santé”. Six ans plus tard, celle-ci n’a pas vu le jour.

P1010336
Un troisième médecin vient de prendre sa retraite en deux années.

Un commentaire

  1. La Commune de SAULXURES n’est pas la seule à connaître cette difficulté à remplacer les médecins qui qui cessent leur activité .Les jeunes professionnels de santé, principalement, les médecins hésitent à s’installer en zone rurale.Notre département, sinistré dans tous les domaines n’est pas attractif, malgré la détermination de nos Elus locaux ( Maires et Conseil Départemental ) qui conduisent des politiques volontaristes, ne produisant pas tous les effets attendus, en raison du désengagement de l’Etat, en termes de moyens alloués aux collectivités territoriales . Le manque d’engagement citoyen pour mener les actions nécessaires est tout aussi préoccupant . Rien ne se fera jamais seul;C’est tous ensemble, sans attendre, qu’il faut porter l’exigence d’un développement de nos territoires .Les prochaines campagnes électorales qui s’annoncent doivent être l’occasion de préparer avec les candidats aux élections locales de mars 2020 et celles de 2021 à venir, le programme de leur mandature , qu’ils ne doivent pas élaborer seuls dans leur coin .La parole citoyenne doit être entendue, ce qui éviterait bien des malentendus et autres déconvenues, quand nos compatriotes, mal informés ou animés de mauvaises intentions font circuler des rumeurs et autres ragots , tout droit sortis des poubelles Quand on ne se sait pas ou croit savoir, on se tait, pour aller courageusement à la source s’informer .l’honneur de tous en sortirait grandi .C’est à ces conditions que l’on pourra travailler ensemble pour le seul bien commun, sans arrière pensée Nous sommes tous concernés.Chacun est renvoyé à ses propres responsabilités, car nous gagnerons ou perdrons ensemble .Les combats que l’on perd sont ceux qui ne sont jamais menés.Avec confiance et détermination-allons y !

Les commentaires sont fermés.