Un homme de Basse-sur-le-Rupt, Gilles Claude, parmi trois Vosgiens disparus au Québec

Mardi 21 janvier 2020, une balade en motoneige a tourné au drame, au nord du Québec, dans la région du lac Saint-Jean. En effet, la glace d’un plan d’eau a rompu sous le poids de plusieurs engins.

A la tête du groupe de huit Français, le guide canadien est décédé des suites de ses blessures. Trois des huit individus, trous trois domiciliés dans le Haut-Rhin, ont survécu au naufrage et cinq sont, en revanche, portés disparus. Il s’agit de deux Alsaciens (un Bas-Rhinois de 24 ans et un Haut-Rhinois de 34 ans) et de trois Vosgiens, âgés de 58 ans, 25 ans et 24 ans.

Les motoneiges ont été louées auprès de l’entreprise dirigée par le Vosgien Francis Pierrel. Originaire de La Bresse, celui-ci s’est expatrié au Québec il y a une quinzaine d’années pour y monter son affaire : Voyage motoneige Québec.

« Ce n’est pas moi qui organisait cette randonnée, les motoneiges m’ont été louées. Ces Français faisaient un raid, cette année, avec Aventure 3000 de Montréal. On ne peut rien dire sur ce qu’il s’est passé. Une chose est sûre, là où s’est produit l’accident, à l’embouchure de la rivière La Grande Décharge, il s’agit d’une rivière avec beaucoup de courant. Dans un accident comme cela, tu n’as aucune chance de t’en sortir » explique Francis Pierrel.

« On est comme des frères ».

« Ce mercredi matin, j’ai été informé que Gilles Claude, mon grand ami de Basse-sur-le-Rupt, 58 ans, fait partie des cinq hommes qui sont portés disparus. Quant aux quatre autres disparus, la police ne veut pas communiquer leur identité pour l’instant » ajoute Francis Pierrel, abasourdi par le drame.

Gilles Claude est bien connu dans le sport vosgien pour être le père de Florent, Fabien et Emilien Claude, les trois champions de biathlon.

DSCN2918
Gilles CLAUDE, dans les Vosges, il y a quelques années. Photographie d’archives de D.J.

« Avec mon ami, on est comme des frères. On est parti pour la première fois en raid ici en 1995. Moi, je me suis ensuite installé dans la région pendant que mon ami y revient souvent pour faire des balades. Nous sommes tous sous le choc après cette terrible nouvelle ».

Cet accident est survenu ce mardi 21 janvier 2020 en début de soirée. C’est l’un des pires du genre au Québec.

D.J.

sdq