Saint-Etienne-lès-Remiremont – Carole Arnould confirme sa candidature aux municipales

Carole Arnould, Présidente des Jeunesses Musicales de France (JM France) Grand Est, confirme sa candidature aux élections municipales de Saint-Etienne-lès-Remiremont comme nous l’avions annoncé.

Stéphanoise de cœur et d’origine, Carole Arnould, après une carrière de professeure de lettres à Troyes puis au lycée Béchamp (actuellement lycée Malraux) de Remiremont pendant douze ans, s’est investie comme chef d’établissement pendant 25 ans dans plusieurs collèges vosgiens (Rambervillers, La Bresse, Thaon-les-Vosges, Remiremont). Cette carrière professionnelle bien remplie lui a permis d’exercer des responsabilités exigeantes qui nécessitent un juste équilibre entre fermeté et bienveillance, qui demandent des décisions rapides et qui contribuent à forger un caractère plutôt bien trempé.

En retraite depuis un an, cette femme active de 60 ans, mère de trois grands enfants, choisit d’intensifier une autre facette de sa vie publique en s’engageant dans la vie municipale de sa ville.

Carole Arnould est de très longue date une ardente militante de la promotion de la musique via le secteur associatif. Elève de Madame Zaug à l’école des mandolines de Remiremont, après un premier engagement comme chef de chœur d’enfants, elle participe à la création des Jeunesses musicales de France à Remiremont, association qui chaque année rend la musique plus accessible en France à environ 500 000 enfants et jeunes ! Elle a fait chanter pendant 10 ans des milliers d’enfants de toute la Lorraine en présidant l’association des chorales scolaires de Lorraine. Chemin faisant, elle est nommée en 2018 Présidente des JM France Grand Est et fait partie du bureau national. Elle est présidente de l’Association « Musique à Remiremont » depuis huit ans et organise la programmation de six concerts annuels.

Candidate à la mairie : une décision mûrement réfléchie

« J’ai pris ma décision après l’avoir longuement mûrie. Mais il n’entre pas dans mon ADN de rester inactive. Et la gestion municipale de Saint-Etienne m’a toujours intéressée … la partition Saint-Etienne-lès-Remiremont est excellente mais la direction de l’orchestre par le maire est trop décevante ».

Quand on lui demande de préciser ses doléances, Carole Arnould n’est pas avare de commentaires. « Le bilan culturel de la commune est quasiment inexistant, notamment en direction des séniors. Par ailleurs, le maire qui exerçait la profession de banquier se targue d’être un bon gestionnaire mais il fait construire à grand frais une salle multi-activités dont la raison d’être et l’utilité sont loin d’être démontrées, qui plus est dans une ville où les impôts sont beaucoup trop élevés. L’état des routes est calamiteux. Aucune politique environnementale non plus dans une cité qui possède un capital nature exceptionnel : pas de voies cyclables spécifiques, état de la forêt catastrophique…

A la place, une usine de bitume qui, ne répondant pas aux normes sanitaires les plus élémentaires, pourrait par ses dégagements être à l’origine de pathologies sanguines inquiétantes. Pour clore le tout, le management de l’équipe municipale est si peu efficace que bien des élus refusent à s’investir dans le mandat de trop ».

Après en avoir longuement discuté avec ses amis stéphanois, après avoir sondé ses proches et mesuré l’adéquation de son profil aux exigences de la fonction de maire, la passionnée de musique a donc décidé de conduire une liste et de « présenter un programme bien différent, axé sur l’écoute et l’échange, sur le mieux vivre ensemble et la qualité environnementale ».

Carole Arnould, le bon profil pour faire face

A y regarder de près, le CV de Carole Arnould est effectivement en adéquation avec les multiples missions d’un maire. Diriger, animer une équipe est la mission première d’un principal de collège. Il lui est demandé aussi de pratiquer une très grande diversité de parties prenantes avec lesquelles il faut créer un vrai climat de confiance : élèves et professeurs, adjoints techniques et personnels académiques, parents d’élèves et tissu associatif, élus et fournisseurs… Chez elle, la pratique de la pédagogie est une constante : Carole Arnould aime expliquer ses positions. S’il faut mener des équipes, il faut aussi savoir conduire des projets, faire que le navire trouve son cap dans un équilibre général. Enfin, la principale en retraite met en avant ses compétences de gestion en ayant eu en responsabilité des budgets publics de plusieurs centaines de milliers d’euros.

1

« Avec l’équipe que je constitue depuis plusieurs semaines, nous pensons être tout à fait bien préparés et très motivés pour prendre en main le destin de notre commune. Bien des exemples démontrent – et particulièrement dans une commune très proche de la nôtre- qu’il existe bien des vertus à rebattre les cartes et qu’une équipe totalement nouvelle est capable de déplacer des montagnes tant son énergie et ses compétences font la différence. »

Forces vives, diversité et compétences pour être à la hauteur des enjeux

A la fin du mois, le noyau dur de l’équipe sera présenté aux Stéphanois. Rassembler les forces vives dans une liste d’ouverture, tel était l’objectif de Carole Arnould.

« Il ne s’agissait pas seulement de capter des mécontents, mais bien plus d’unir des forces constructives. Ma volonté consistait donc à attirer dans notre équipe des talents et des compétences capables de répondre aux enjeux d’avenir qui se posent pour notre ville ». « C’est aujourd’hui chose faite», précise la candidate.

Les propositions devraient répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain. Il y sera question notamment d’urbanisme, de sport-santé, et d’autonomie énergétique. Seront également abordés des thèmes précieux comme l’accompagnement des parcours de vie, l’attractivité commerciale et économique de la ville, le social, la culture, et bien sûr, l’environnement. Forte de ce concept d’ouverture, l’ambition de la liste est également de replacer les Stéphanoises et Stéphanois au centre du débat démocratique, afin d’impliquer la population dans les projets à venir.

« C’est ainsi que cela se pratique dans le métier que j’ai exercé. C’est bien évidemment la méthode à suivre à Saint-Etienne. Je n’en connais pas d’autre.»

Contact :

Téléphone : 06 11 44 67 73

Adresse mail : arnould.carole@laposte.net.