Le Premier Ministre, trois ministres et deux secrétaires d’Etat dans les Vosges

4 ! C’est le nombre de ministres qui se sont déplacés jeudi dans les Vosges sous la houlette du 1er d’entre eux, Edouard Philippe afin de participer à un comité interministériel aux ruralités. Deux secrétaires d’Etat ont également fait le déplacement, à Girancourt, commune de 900 habitants où se tenait le comité.
 
Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, la ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault, le ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, le secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari et Christelle Dubos, secrétaire d’Etat à la Santé étaient donc présents dans les Vosges. Chacun d’eux s’est rendu aux 4 coins du Département afin de visiter une maison de santé et l’espace France Services à La Vôge-les-Bains pour les uns, la gendarmerie et le centre de secours de pompiers de Xertigny pour les autres, ou encore la tunnel de Vanémont à Saint Dié des Vosges…

Pourquoi ce déplacement gouvernemental dans les Vosges ?

Destination nature incontestée avec ses 280.000 hectares de forêts, 6 réserves naturelles, 1.000 cours d’eau… les Vosges sont aussi le 9e département industriel de France si l’on considère le poids de ce secteur dans l’emploi. Ces arguments étayent les raisons du paradoxe vosgien. Un département rural (61 habitants au kilomètre carré) mais possédant une industrie performante. Une industrie qui s’exporte. En effet, la balance commerciale du département est excédentaire : +302 millions d’euros. Ainsi, si les Vosges sont le 63e département de par sa population, elles sont le 21e département de France de par son excédent commercial. Voilà peut-être un début de réponse.

Concrètement, le 1er Ministre, Edouard Philippe, a évoqué ce jeudi la problématique de la Santé en milieu rural où des mesures seront prises pour inciter les jeunes médecins à s’installer en zone rurale. Le commerce et le numérique ont aussi été évoqués. Sur ce dernier volet, il a annoncé que l’Etat débloquera 280 millions d’euros supplémentaires sur l’ensemble du territoire pour financer le déploiement de la fibre optique.

Des thèmes qui font échos aux préoccupations de l’institution départementale. En 2020, le Département poursuit sa volonté de soutenir l’économie vosgienne en investissant plus de 91 millions d’euros. Des investissements qui permettront de soutenir les communes, les intercommunalités et les communautés d’agglomération (+ de 10 millions d’euros), de résorber la fracture numérique via le soutien du plan régional de déploiement de la fibre optique intitulé « Losange ». Plus de 13 millions d’euros seront débloqués sur ce sujet par le Département. Tous les vosgiens auront accès à la fibre optique d’ici 2024. Outre les réseaux numériques, les réseaux routiers sont concernés par les investissements. Le Département investit aussi pour sa jeunesse. 4,8 millions d’euros permettront de finaliser la requalification du site de l’ancien collège de Capavenir Vosges et poursuivre la reconstruction de celui de Vagney. De plus, 2,4 millions d’euros seront consacrés à l’accès au numérique dans les collèges et à la restauration. Enfin le Conseil départemental développe des actions concrètes sur la santé avec son plan actions santé. Un plan qui porte ses fruits puisque plus de 30 médecins vont venir dans les Vosges. Sur ces 30 médecins, le Département soutient plus de 16 dossiers financièrement et administrativement.

Source : conseil départemental des Vosges.