Après le rassemblement évangélique – Le directeur régional de l’ARS reconnaît qu’« une bombe atomique nous est tombée dessus »

Selon une enquête de la Cellule d’investigation de Radio France, basée sur les témoignages de deux médecins, le rassemblement évangélique de Mulhouse, qui a eu lieu du 17 au 24 février, n’aurait pas contaminé une centaine de fidèles, mais presque la totalité des personnes présentes.

Une enquête édifiante est publiée ce samedi 28 mars par la Cellule d’investigation de Radio France. Celle-ci se base sur des témoignages de médecins pour révéler que ce n’est pas une centaine mais 2.000 à 2.500 personnes qui ont été contaminées lors du rassemblement évangélique de Mulhouse, du 17 au 24 février 2020, c’est-à-dire la quasi-totalité des fidèles. Le temps pour les autorités se rendre à l’évidence, il était déjà trop tard. Le plus grand cluster de France était lancé.

L’enquête de la Cellule d’investigation de Radio France est à lire ici