Vosges – Non respect du confinement, outrage et rébellion : six mois de prison ferme

La semaine dernière, après avoir contrôlé une première fois – avec indulgence – un individu dans le centre-ville de Senones, les gendarmes de Raon-L’Etape voient ce dernier à nouveau dehors. Accompagné d’un acolyte, il détient des bouteilles d’alcool pour seuls « achats de première nécessité ».

Pour éviter un nouveau contrôle, les deux comparses prennent la fuite. Rapidement retrouvés par la patrouille, ils insultent les gendarmes et l’un d’eux s’oppose violemment à son interpellation.

A l’issue de sa garde-à-vue, le trentenaire agressif est jugé en comparution immédiate. Condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, il est incarcéré à la maison d’arrêt d’Épinal. 

Quant à son ami outrageant, il fait l’objet d’une convocation devant le procureur de la République pour reconnaissance préalable de la culpabilité.

Cette affaire vient confirmer que, avant d’être en première ligne contre le coronavirus, les forces de l’ordre sont surtout en première ligne contre les irresponsables et les (comportements) imbéciles.