Comment les criminels tirent avantage de l’épidémie du COVID19 ?

Europol, l’agence de coopération policière européenne, indique que les criminels ont été prompt à exploiter la crise du coronavirus en adaptant leurs modes opératoires ou en s’engageant dans de nouvelles activités criminelles. Tour d’horizon.

Cyberattaques contre les organisations et les individus via des campagnes de spam, des rançongiciels et des courriels commerciaux compromis. Attaques facilitées par le nombre important de personnes en télétravail.

Hausse de l’activité en ligne liée à la pédopornographie ; les cybercriminels profitant de la vulnérabilité des enfants isolés en confinement.

Nouveaux stratagèmes de fraude et d’escroquerie en surfant sur l’anxiété et les peurs des gens durant la crise.

Vente de produits de soins ou de santé, d’équipements de protection personnel et de produits pharmaceutiques contrefaits (en ligne et hors ligne).

Atteintes aux biens spécifiques à la crise sanitaire, avec la mise en œuvre d’arnaques au « faux représentant de l’autorité publique »

Cambriolages contre les locaux commerciaux et les installations médicales.

Particuliers et professionnels, travailleurs et télétravailleurs, adultes et enfants… Soyez vigilants !

VOUS SEREZ TOUJOURS LES PREMIERS ACTEURS DE VOTRE SÉCURITÉ.