Vallée de la Moselotte – Son tas de bois disparaît pendant le confinement

Mauvaise surprise pour un habitant de la vallée de la Moselotte qui avait exploité un permis de bois. Son permis allant jusqu’au 31 mars, il avait été pris par le temps suite au confinement décrété depuis le 17 mars 2020. Il avait laissé son bois, coupé, en vrac au bord de la voie et sollicité unedérogation pour aller le rechercher. En vain car « le fait d’aller chercher du bois ne fait pas partie des dérogations envisagées dans la lutte contre le COVID-19 » lui ont répondu les autorités par écrit.

Entre-temps, d’autres mains se sont occupées de son tas de bois. En allant faire ses courses à vélo, ce qui est autorisé, il a découvert que son tas de bois avait disparu. Une opération probablement menée durant la nuit.

L’histoire ne dit pas si ces mains peu scrupuleuses étaient munies de l’attestation dérogatoire de sortie…