Plan de déconfinement – Les Députés « Les Républicains » des Vosges n’accordent pas leur confiance au Premier ministre

Stéphane Viry, Gérard Cherpion et Jean-Jacques Gaultier, Députés des Vosges, ont voté contre les mesures de déconfinement présentées à l’Assemblée nationale par le Premier ministre.

Après plus de 40 jours marqués par le confinement nécessaire du pays, le Gouvernement a choisi ce mardi 28 avril pour présenter son plan. Ayant suivi le discours du Premier ministre depuis leurs domiciles respectifs, dans la mesure où seuls quelques Députés sont autorisés à siéger à l’Assemblée nationale, ils déplorent que le Premier ministre ne se soit pas montré à la hauteur des enjeux.

Ils constatent que le plan proposé démontre la faiblesse de l’exécutif dans la gestion de crise et la réussite du nécessaire déconfinement qu’ils souhaitent. Les annonces sont incertaines, les injonctions sont contradictoires et le 11 mai prochain ne constituerait pas un réel déconfinement du pays. De nombreuses interrogations quant à la mise à disposition de masques et de tests en quantité suffisante, tout comme la reprise des activités scolaires et de certains commerces, notamment les cafés et les restaurants, mais également la filière touristique, sont restées sans réponse.

 

Or, alors qu’une inquiétude sociale et économique monte en France, une autre voie était possible. Dans un document publié il y a quelques jours, les trois Députés ont présenté, avec le groupe « Les Républicains », 50 mesures pour un déconfinement responsable et prudent, tant il faut allier avec précision et justesse la limitation maximale de propagation du virus et la reprise de l’activité, notamment économique, avec une stratégie territoriale forte.

Enfin, les trois parlementaires vosgiens dénoncent la méthode utilisée par le Président de la République et par le Gouvernement. Ne disposant d’aucun délai de travail, pas même de 24 heures entre le discours du Premier ministre et le vote des parlementaires, ils n’ont pas eu la possibilité d’amender le texte de l’exécutif au sein des commissions.

En responsabilité, ils ont voté « pour » les mesures d’urgence proposées par le Gouvernement dans le cadre de cette épidémie pour lui permettre d’avancer. Ils ont par ailleurs fait de nombreuses propositions durant ces semaines de crises. Or, aujourd’hui, les conditions n’étant plus réunies pour accorder leur confiance dans les mesures proposées, ils se sont exprimés « contre » le plan présenté par le Gouvernement au cours du vote consultatif portant sur l’intégralité du projet, qui n’assure pas un déconfinement responsable, clair et sous protection, que les trois Députés souhaitent.

Jean-Jacques Gaultier, Gérard Cherpion et Stéphane Viry, Députés « Les Républicains » des Vosges.