Eloyes – Viry, une société à la pointe de la construction métallique

La Société Virya été créée il y a 50 ans et a intégré le groupe FAYAT en 2007. Son siège et ses ateliers de production sont demeurés ancrés dans les Vosges, à Eloyes. Sous l’impulsion son fondateur, Bernard VIRY, l’atelier de chaudronnerie d’Epinal est aujourd’hui devenu un acteur incontournable dans le domaine des constructions métalliques de très haute technicité. Elle a notamment réalisé les structures de la canopée des Halles à Paris, du Japan Bridge à Paris La Défense, du court Simone Mathieu à Roland Garros, du Dong Chang Harbour – Fortune Plaza en Chine ou encoure du viaduc du Boulonnais.

A l’heure du déconfinement, le Préfet des Vosges, Pierre Ory, le Président du Département, François Vannson, le député Christophe Naegelen et le maire d’Eloyes, André Jacquemin, se sont rendus dans les locaux de l’entreprise afin de constater comment celle-ci s’est adaptée et s’est organisée pour reprendre son activité et assurer la sécurité de ses salariés.

Une entreprise qui a toujours innové et compte parmi les rares constructeurs métalliques à bénéficier de la plus haute qualification française, Qualibat 2414 « Technicité exceptionnelle », attribuée dans la profession. De plus elle est capable d’intégrer des matériaux nouveaux appliqués à l’enveloppe du bâtiment : structures mixtes acier-bois ou verre-acier, membranes gonflables, charpentes et agencements inox…

Afin d’aider les entreprises et les associations touchées par la crise sanitaire du coronavirus, le Département participe au fonds « résistance » initié par la Région Grand Est. Une somme de 740.000 euros a donc été débloquée par les élus. Au total, 44 millions d’euros seront disponibles dans ce fonds « Résistance ». L’ensemble des départements de la Région Grand Est y participe à hauteur de 11 millions d’euros.