Saint-Etienne-lès-Remiremont – Le droit de réponse de Carole Arnould

Selon Carole Arnould, « Les choses ne se sont pas passées comme indiqué dans la réponse de la mairie de Saint-Etienne à ma déclaration dans vos colonnes où je relate mon regret de ne pas avoir été sollicitée par la municipalité en place dans la gestion de la grave crise sanitaire que nous traversons. Le mail cité, reproduit en capture d’écran dans l’article, date du 22 avril avec ma réponse du 30 avril. Or, ce mail du 22 avril n’est pas celui auquel j’ai répondu : la Directrice Générale des Services  m’en a envoyé un autre le 29 avril en s’excusant de ne pas avoir envoyé le précédent à ma bonne adresse mail (je vous envoie la capture d’écran). Pourquoi n’est-ce pas ce mail du 29 avril qui a été publié dans l’article ? Parce qu’il fait état d’un dysfonctionnement des services de la mairie ? J’ai répondu à ce mail du 29 avril dès le lendemain, le 30 avril. Je me suis étonnée en le recevant de n’y trouver qu’une note d’information sans destinataire et non signée concernant la distribution de masques sur la commune. J’ai donc demandé par retour de mail s’il s’agissait « d’une simple information ou d’une demande particulière ». J’attends toujours la réponse ».

Et la leader de la minorité municipale de poursuivre : « Cela dit, je n’ai pas attendu 5 semaines pour m’investir dans le Groupe de Citoyens Solidaires créé et piloté par Christophe Thomas où j’ai pu coudre dès le 10 avril près de deux cents masques alors que la pénurie posait de graves problèmes. Dans cette association, pas de problème de communication, tout se règle très vite dans l’intérêt des personnes aidées.

Au-delà de ce dysfonctionnement dans l’envoi de mails, au demeurant peu grave, nous n’avons pas été associés, je le répète, à l’élaboration du plan de gestion de la crise qui a dû être mis en place dans les mairies dès la déclaration gouvernementale de confinement le 17 mars.  A part cet unique mail concernant la distribution de masques auquel j’ai répondu et pour lequel j’ai demandé des précisions, demande restée sans réponse, les seules actions concernant notre commune dont j’ai pu être informée en deux mois, je les ai trouvées dans la presse.

De la même façon, le conseil municipal s’installe samedi : aujourd’hui jeudi, aucune convocation ne nous est parvenue, ni par mail, ni par la poste. J’apprends l’information par la presse. Deux de mes colistiers n’ont donc pu anticiper et ne pourront venir, l’un retenu par son travail, l’autre par un rendez-vous médical important.

Décidément, je le répète, la communication est bien difficile et n’augure rien de très encourageant concernant l’intégration des conseillers municipaux d’opposition dans l’équipe municipale. Je rappelle pourtant que nous représentons 409 citoyens de Saint-Etienne et que nous avons été élus pour faire entendre leur voix suivant les règles démocratiques en vigueur ».

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s