Massif du Hohneck – Il y a 34 ans, deux gendarmes se tuaient dans les Spitzkoepfe, en portant secours

Éric Antzemberger et Olivier Pierson, sauveteurs en montagne.

Samedi 26 juillet 1986, à 19 heures 30, le peloton de gendarmerie de surveillance en montagne de Muntrer (devenu PGM d’Hohrod) est alerté. Deux personnes, un homme de 41 ans et un adolescent de 15 ans, sont en difficulté sur une paroi rocheuse, au lieu-dit « Les Eboulis du Schiessrothried », en l’occurrence les Spitzkoepfe.

Les gendarmes Pierson et Antzemberger s’y rendent et se portent à leur secours. Mais, au cours de leur descente à la tombée de la nuit, la paroi s’effrite, et le rocher, sur lequel était fixée leur sangle de sécurité, finit par céder, les entraînant dans une chute mortelle sur une soixantaine de mètres.

Pour cet acte de bravoure et ce sacrifice ultime, ils sont décorés, à titre posthume, de la médaille de la gendarmerie et de la médaille militaire.

Ils ont par ailleurs donné leur nom à la 138e promotion de l’école de gendarmerie de Montluçon.

Comme chaque année, une a cérémonie en mémoire des deux gendarmes avait lieu ce dimanche 26 juillet à 9 heures 30, au PGM de Hohrod.