Saint-Nabord – Aux morts pour la France en Algérie, Maroc et Tunisie

Ce samedi 5 décembre, en fin de matinée, devant la stèle de tous les conflits, avait             lieu une cérémonie d’hommage aux morts tombés pour la France durant la guerre d’Algérie et lors des combats du Maroc et de Tunisie.

Un moment solennel présidé par le maire de la commune, Jean-Pierre Calmels, entouré de François Vannson, président du Conseil Départemental, de Jean Hingray, sénateur des Vosges, de Christophe Naegelen, député de la circonscription, du Capitaine Denis Martin,  chef du centre de secours principal de Remiremont  et de Camille Valentin, président de la section locale des Anciens d’AFN et des anciens combattants des autres guerres.

Après qu’une magnifique gerbe fut déposée au pied de la stèle, le 1er magistrat navoiriaud prononça d’un ton grave le discours adressé par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, en charge de la Mémoire et des Anciens Combattants.

Des propos forts rappelant qu’il y a 60 ans, « une guerre longtemps niée, entrait dans sa 7ème année ». Des soldas de métier, des centaines de milliers de jeunes hommes appelés ou rappelés sous les drapeaux et des membres des forces supplétives combattaient ainsi pour la France en territoire algérien.

De 1952 à 1962 en Algérie, Maroc et Tunisie, près de 2 millions d’hommes ont servi nos armes. 70.000 d’entre eux ont été blessés, plus de 25.000 sont tombés pour la France…

D.P.

Photographies : Ville de Saint-Nabord.