Selon l’ARS, la situation épidémique se dégrade fortement dans la région Grand Est

Communiqué de presse du 24 décembre 2020.

LA SITUATION EPIDEMIQUE SE DEGRADE FORTEMENT DANS LA REGION GRAND EST

L’ARS GRAND EST ET SANTE PUBLIQUE FRANCE APPELLENT A LA PLUS GRANDE VIGILANCE

Depuis le début du mois de décembre, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 est en forte hausse dans la région Grand Est. Du 14 au 20 décembre, 12 760 nouveaux cas domiciliés dans la région Grand Est ont été enregistrés, contre 7 500 entre les 23 et 29 novembre, soit une augmentation de 70% en 3 semaines.

Cette tendance à la reprise épidémique a déjà un impact direct et très important sur l’activité hospitalière.

Du 14 au 20 décembre, 1 340 nouveaux patients avec une forme grave de Covid-19 ont été admis dans les établissements de santé de la région, soit 31% de plus que pendant la dernière semaine de novembre. 155 de ces patients ont dû être hospitalisés en réanimation, soit une augmentation de 57% par rapport à la semaine 49 (30 novembre-06 décembre).

L’activité Covid-19 des établissements de santé est désormais similaire à celle enregistrée la semaine juste avant le début du 2ième confinement.

Un impact sur le système de soins.

Le nombre des nouvelles infections a un impact immédiat sur le système de soins déjà soumis à une forte pression. A ces tensions s’ajoutent celles liées aux pathologies hivernales ou aux traumatologies liées aux vacances de fin d’année au terme d’une année où les personnels de santé ont été particulièrement éprouvés.

En conséquence, l’ARS doit demander une nouvelle fois aux établissements de santé d’organiser en concertation entre tous les acteurs du soin et au niveau de chaque territoire, une programmation adaptée aux soins urgents, afin de pouvoir faire face à l’augmentation attendue des hospitalisations dans les prochaines semaines suite au rebond épidémique.

Rappel au respect des gestes barrières.

Dans ce contexte, dans un souci de préservation de la santé de tous et de solidarité avec les personnels de santé, l’ARS rappelle que la vigilance et le strict respect des mesures barrières et de distanciation sociale demeurent plus que jamais indispensables.

Il est important de s’isoler et de se faire tester en cas de symptômes ou si on a été identifié comme personne contact d’un cas de Covid-19.

Retrouvez la campagne sur les conduites à tenir, sur le site internet de l’ARS Grand Est

Le virus ne fait aucun cadeau ! Passez de bonnes fêtes en restant très vigilants :

 On limite au maximum ses contacts sociaux. Pas plus de 6 adultes à table et le port du masque entre les plats !

 On se lave sans modération les mains et gel hydro alcoolique pour tous !

 Portons correctement notre masque surtout quand la distance ne peut pas être respectée.

 On respecte une distance d’au moins un mètre avec les autres, on espace le plus possible les places assises.

 On se salue sans serrer la main et on arrête les embrassades.

 On aère régulièrement.

 On respecte les horaires du couvre-feu.

Chiffres-clés et éléments graphiques

 Le nombre des nouvelles infections et le taux d’incidence dans la région Grand Est (232 nouveaux cas / 100 000 habitants sur la période de 7 jours du 14 au 20 décembre) est en hausse régulière depuis le début du mois de décembre (Figures 1 et 2). Le taux d’incidence régional est désormais très nettement supérieur au taux national (146 nouveaux cas / 100 000 habitants). Au niveau départemental, le taux d’incidence varie entre 161 / 100 000 habitants dans le Bas-Rhin et 336 / 100 000 dans la Haute-Marne.

 La même tendance est observée au niveau du taux de positivité (6,4% sur la période de 7 jours du 14 au 20 décembre) qui est désormais très supérieur au taux de positivité national (4,3%). Au niveau départemental, le taux de positivité varie entre 4,6% dans Bas-Rhin et 9,9% dans les Ardennes.